Accord entre Volkswagen et ses concessionnaires aux USA

le , mis à jour à 19:58
0
 (Actualisé avec précisions sur l'accord) 
    WASHINGTON, 25 août (Reuters) - Volkswagen  VOWG_p.DE  est 
parvenu à un accord de principe sur l'indemnisation de 650 
concessionnaires aux Etats-Unis dans le cadre du scandale des 
émissions polluantes de ses véhicules diesel. 
    Le constructeur allemand et les avocats des concessionnaires 
de la marque VW ont annoncé cet accord jeudi lors d'une audience 
devant un tribunal de San Francisco, sans en préciser les 
modalités financières. Ils ont dit au juge Charles Breyer qu'ils 
comptaient en présenter les détails, notamment la répartition 
des indemnités entre concessionnaires, d'ici fin septembre. 
    Cet accord doit encore être validé par la justice 
américaine. 
    Les concessionnaires de Volkswagen aux Etats-Unis n'ont plus 
droit de vendre des véhicules diesel aux émissions excessives 
depuis près d'un an, soit depuis que le constructeur allemand a 
admis avoir manipulé les tests de contrôle dans ce pays. 
    Volkswagen a déjà accepté en juin de verser 15,4 milliards 
de dollars (13,65 milliards d'euros) pour mettre fin à des 
poursuites des autorités fédérales et de 44 Etats américains et 
pour indemniser les 475.000 automobilistes concernés en 
proposant de leur racheter leur véhicule et de leur verser une 
indemnité.   
    Le groupe n'a pas encore conclu d'accord avec le département 
de la Justice et l'Agence de protection de l'environnement sur 
le montant des amendes dont il devra s'acquitter dans le volet 
pénal de l'affaire.  
    Dans le cadre de l'accord conclu avec les concessionnaires, 
Volkswagen a accepté de leur racheter les véhicules diesel 
d'occasion impossibles à réparer aux mêmes conditions auxquelles 
il les rachètera aux particuliers, a dit un avocat représentant 
les concessionnaires. 
    Dans un communiqué, Volkswagen dit avoir accepté de verser 
des espèces et des indemnités supplémentaires aux 
concessionnaires. 
    Le juge californien Charles Breyer a ordonné au constructeur 
allemand et aux autorités fédérales américaines d'engager des 
discussions au sujet des 85.000 véhicules diesel équipés de 
moteurs de 3,0 litres, qui ne sont pas concernés par l'accord du 
mois de juin. 
    Un rachat de ces voitures de plus grosse cylindrée, de 
marques Porsche, Audi et Volkswagen, pourrait coûter plusieurs 
milliards de dollars au groupe de Wolfsburg. 
    Charles Breyer a fixé au 3 novembre la date d'une prochaine 
audience au cours de laquelle les deux parties devront faire le 
point de leurs négociations. 
    Volkswagen est censé présenter d'ici fin octobre ses 
propositions pour réparer les moteurs 3,0 litres. 
 
 (David Shepardson; Bertrand Boucey pour le service français, 
édité par Marc Angrand) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant