Accord entre Sprint, Softbank et Washington sur la sécurité

le
0
SPRINT ET SOFTBANK SIGNENT UN ACCORD SUR LA SÉCURITÉ AVEC WASHINGTON
SPRINT ET SOFTBANK SIGNENT UN ACCORD SUR LA SÉCURITÉ AVEC WASHINGTON

WASHINGTON/TOKYO (Reuters) - Sprint Nextel et SoftBank ont conclu un accord avec les autorités américains sur les questions de sécurité nationale liées à l'offre de rachat de 20,1 milliards de dollars de la banque japonaise sur l'opérateur mobile américain, apprend-on auprès de sources ayant connaissance du dossier.

Dans le cadre de cet accord, le gouvernement américain aura un droit de veto sur les achats d'équipements nouveaux de Sprint dans certains circonstances, dans le cas où les deux sociétés fusionnent effectivement, a précisé l'une de sources.

En cas de succès de l'opération, le gouvernement créera une commission de surveillance de quatre membres qui auront pour mission de s'assurer que les sociétés respectent leurs engagements en matière de sécurité nationale. Un membre du conseil de Sprint fera partie de la commission, a-t-on précisé de même source.

L'annonce officielle de cet accord tout à fait exceptionnel - conclu dans un contexte de craintes d'espionnage chinois - devrait avoir lieu mercredi en début de journée aux Etats-Unis, selon les quatre sources interrogées par Reuters.

Le Washington Post a rapporté mardi que les plans d'une vingtaine de systèmes d'armement américains ont été espionnés par des pirates informatiques chinois.

Softbank a accepté de racheter 70% de Sprint en octobre dernier, mais l'américain Dish Network a lancé une contre-offre le mois dernier à 25,5 milliards de dollars.

Alina Selyukh et Nathan Layne, Juliette Rouillon pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant