Accord entre les ministres européens de la Pêche sur les quotas

le
0
ACCORD SUR LES QUOTAS DE PÊCHE POUR 2013 DANS L'UNION EUROPÉENNE
ACCORD SUR LES QUOTAS DE PÊCHE POUR 2013 DANS L'UNION EUROPÉENNE

BRUXELLES (Reuters) - Les ministres de la Pêche de l'Union européenne sont parvenus jeudi à un accord sur les quotas pour 2013, qui permettra, selon eux, de protéger les espèces menacées sans trop diminuer les moyens de subsistance des pêcheurs.

Les quotas, dits totaux admissibles de capture (TAC), de pêche de l'aiglefin ont été réduits de 15% en mer d'Irlande, dans la Manche et dans le golfe de Gascogne, ce qui est largement inférieur à la proposition initiale de la Commission européenne de les diminuer de 55%.

Les quotas de pêche du carrelet en mer du Nord ont, eux, été réduits de 25%, également inférieurs aux 35% proposés par la Commission, et les limites à la pêche au hareng seront également accrues.

Maria Damanaki, commissaire européenne à la Pêche, a reconnu que l'accord était moins ambitieux que ce que proposait la Commission, mais l'a jugé satisfaisant.

Le secteur de la pêche de l'UE est le troisième plus important du monde après la Chine et le Pérou, avec 80.000 navires qui battent pavillon européen, en majorité français, espagnols, britanniques et danois.

"Ces accords constituent les bases pour qu'une pêche réellement durable, validée par des avis scientifiques incontestables, puisse être pratiquée par les pêcheurs au sein de l'Union européenne", a estimé Frédéric Cuvillier, ministre français de la Pêche.

Les associations de défense de l'environnement comme le WWF ont toutefois critiqué l'accord et accusé les ministres d'ignorer les avis scientifiques sur près de la moitié des espèces concernées par les quotas.

Charlie Dunmore, Julien Dury pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant