Accord entre l'UE et la Jordanie sur les réfugiés syriens

le
0
    AMMAN, 21 juillet (Reuters) - L'Union européenne a assoupli 
ses règles commerciales avec la Jordanie qui s'est engagée en 
échange à autoriser des milliers de réfugiés syriens à 
travailler dans ses entreprises, ont annoncé l'UE et Amman 
jeudi.  
    Les entreprises jordaniennes employant un certain nombre de 
réfugiés paieront moins de taxes, ou aucune taxe, sur beaucoup 
de leurs produits d'exportation à destination de l'UE au cours 
des dix prochaines années. L'objectif de l'Union européenne est 
de freiner l'arrivée de migrants et réfugiés sur son territoire. 
    "Je suis convaincu que cette décision renforcera la 
résilience de la Jordanie face à la crise des réfugiés", a 
déclaré le commissaire européen à l'Elargissement Johannes Hahn. 
    "C'est une occasion de transformer la crise des réfugiés 
syriens en opportunité économique", a déclaré le ministre 
jordanien du Plan, Imad Fakhouri. "Nous pouvons bénéficier grâce 
à eux d'un surplus de force de travail dans les secteurs qui 
n'affectent pas négativement les opportunités d'emploi pour les 
Jordaniens." 
    La Jordanie a commencé à autoriser des réfugiés syriens à 
travailler en usine et dans les zones d'exportation où les 
industriels sont désormais autorisés à employer jusqu'à un quart 
de Syriens.  
    La Jordanie, qui héberge plus de 650.000 réfugiés syriens, a 
déjà délivré 20.000 permis de travail et des sources de l'Onu 
estiment que 78.000 Syriens en obtiendront prochainement.  
    L'accord annoncé jeudi avait été conclu sur le principe en 
février dernier lors d'une conférence de donateurs à Londres.  
 
 (Suleiman al Khalidi; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant