Accord entre l'OM et la municipalité sur le loyer du Vélodrome

le
0
ACCORD ENTRE L'OM ET LA VILLE DE MARSEILLE SUR LE LOYER DU STADE VÉLODROME
ACCORD ENTRE L'OM ET LA VILLE DE MARSEILLE SUR LE LOYER DU STADE VÉLODROME

MARSEILLE (Reuters) - La mairie de Marseille et le club phare de la ville, l'OM, ont signé vendredi un accord qui devrait permettre à la municipalité de percevoir plus de sept millions d'euros par an pour le loyer du stade Vélodrome.

"La place de l'OM est au stade Vélodrome", a dit lors de la signature l'actionnaire majoritaire du club, Margarita Louis-Dreyfus. "C'est la marque de mon attachement à Marseille car il s'agit d'un geste fort".

Le protocole d'accord prévoit le versement par l'Olympique de Marseille d'une redevance annuelle fixe de quatre millions d'euros, exceptionnellement ramenée à trois millions d'euros pour la saison 2014-2015, pour laquelle le club marseillais n'est engagé dans aucune compétition européenne.

La municipalité percevra également chaque année un intéressement sur la partie du chiffre d'affaires de la billetterie qui excède les 20 millions d'euros.

"Le présent mode de calcul de la redevance devrait permettre d'aboutir à un montant de 7,4 millions d'euros par an en prenant comme référence le parcours sportif de l'Olympique de Marseille sur les huit dernières années", peut-on lire dans le document remis à la presse.

Les deux parties s'opposaient sur le montant du loyer dont l'OM devait s'acquitter pour évoluer dans une enceinte sportive entièrement rénovée pour accueillir plusieurs matches de l'Euro 2016 qui doit se tenir en France.

Le bras de fer entre la mairie de Marseille et le club a commencé le 30 juin lorsque le conseil municipal a voté le loyer demandé pour le stade Vélodrome, passé à 381.000 euros par match, soit environ 8 millions d'euros pour une saison, contre 50.000 euros par match durant les travaux de rénovation.

La Chambre régionale des comptes avait estimé en septembre 2013 que "le stade Vélodrome ne pouvait plus être mis à disposition du club pour des montants aussi modestes".

En réaction, l'OM a annoncé vouloir jouer son premier match "à domicile" du championnat de France 2014-2015 à Montpellier, ville distante de plus de 160 kilomètres.

L'OM jugeait avoir perdu 25 millions d'euros de billetterie durant les travaux du stade.

La rénovation et la couverture du stade Vélodrome, confiées à Arema, une coentreprise de Bouygues, de la Caisse des Dépôts et Consignations et de la Caisse d'Epargne, a coûté 267 millions d'euros, financé par l'Etat et les collectivités locales.

Dans le cadre d'un partenariat public privé, la ville de Marseille versera à Arema une redevance annuelle de 12 millions d'euros durant une trentaine d'années.

Parallèlement, la mairie serait en train de négocier avec plusieurs groupes pour un éventuel "naming" du stade Vélodrome qui rapporterait deux millions par an.

(Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant