Accord en vue d'une limitation du coût des moteurs

le
0

Alors que l'affaire Red Bull la saison dernière a mis en avant le problème du coût de la motorisation en F1, un accord aurait été trouvé entre les motoristes pour faciliter les choses contre un maintien de l'actuelle formule jusqu'en 2020.

La saison 2015, et la situation dans laquelle l’écurie Red Bull s’est retrouvée, a mis en lumière le fait que l’actuelle motorisation des F1, avec un moteur hybride très complexe, était très coûteuse et que des mesures devaient être prises pour assurer à toutes les écuries l’accès à un moteur. Suite à des réunions du Groupe Stratégique et de la Commission F1, certaines sources citées par Motorsport.com annoncent qu’un accord est intervenu entre les écuries et que d’ici 2018, la réduction du prix de la motorisation à douze millions d’euros par saison, avec l’objectif de réduire davantage la facture par différentes mesures dont la possible utilisation de pièces standardisées par les différents motoristes, voire la limitation du nombre de boites de vitesses par saison à trois exemplaires.

La principale contrepartie obtenue par les écuries est le maintien de l’actuelle motorisation jusqu’en 2020 au minimum, pour éviter que la FIA revienne avec l’idée d’un moteur alternatif aux principaux motoristes. Il reste maintenant au Conseil Mondial du Sport Automobile à valider l’ensemble de ces décisions lors de sa prochaine réunion, ce qui pourrait se révéler plus compliqué que ça.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant