Accord EELV-PS : le lobbying d'Areva irrite les écologistes

le
0
Un passage sur le combustible nucléaire MOX a été retiré du texte voté mardi soir par les socialistes. Ce retrait serait la conséquence des avertissements lancés par le groupe industriel.

Tout semble s'être joué mardi soir, juste avant le vote au bureau national du PS de l'accord entériné dans l'après-midi par Martine Aubry et Cécile Duflot. Le fleuron français de l'industrie nucléaire, Areva, aurait alors pris connaissance des termes de l'accord et tiqué sur un passage, qui prévoit «la reconversion, à emploi constant, de la filière de retraitement et de fabrication du MOX», un combustible nucléaire controversé. Un terrible manque-à-gagner pour le groupe, qui produit 95% du MOX dans le monde. Cette réorientation, estime Areva, aurait en outre un impact négatif sur l'emploi sur les sites de La Hague, dans la Manche, et de Marcoule, dans le Gard, qui emploient 6300 personnes.

Afin de tirer la sonnette d'alarme, Areva fait part «à ses contacts ordinaires au PS des conséquences économiques, sociales, industrielles, environnementales très graves, qui conduiraient aussi à la disparition du leadership de la France dans le nucléaire civil», explique l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant