Accord des Vingt-Huit sur une législation anti-tabac

le
5
ACCORD SUR UNE NOUVELLE LÉGISLATION ANTI-TABAC DANS L'UNION EUROPÉENNE
ACCORD SUR UNE NOUVELLE LÉGISLATION ANTI-TABAC DANS L'UNION EUROPÉENNE

BRUXELLES (Reuters) - Les 28 Etats de l'Union européenne ont durci mercredi la législation contre le tabac, prévoyant des mises en garde plus visibles sur les paquets de cigarettes et, pour la première fois, des mesures visant les cigarettes électroniques.

"L'accord sur la directive sur le tabac constitue un important pas en avant vers une société en meilleure santé et plus prospère", a commenté Vytenis Povilas Andriukaitis, ministre lituanien de la Santé, dont le pays assure jusqu'au 31 décembre la présidence tournante de l'UE.

Cet accord intervient après le règlement par les Etats membres et le Parlement européen d'un litige sur la manière de réguler le marché en plein boom des cigarettes électroniques.

Ce dernier risque, d'après certains analystes, d'éclipser d'ici dix ans celui des cigarettes classiques qui "pèse" aujourd'hui 700 milliards de dollars par an.

Aux termes de l'accord intervenu à Bruxelles, la plupart des cigarettes électroniques seront vendues comme de simples objets de consommation et non des produits relevant de la médecine faisant l'objet de mesures strictes d'encadrement, comme les gouvernements l'avaient souhaité dans un premier temps.

Les cigarettes rechargeables, très populaires, seront autorisées mais la Commission européenne pourrait imposer à l'avenir un embargo à l'échelle communautaire si au moins trois Etats membres de l'UE les proscrivent pour des raisons de santé publique.

Lorsque les nouvelles règles entreront en vigueur à partir de 2016, les cigarettes, le tabac à rouler et les autres produits devront être accompagnés d'images et de légendes couvrant 65% de l'avant et de l'arrière des paquets.

Les paquets de tabac à fumer seront également interdits s'ils sont parfumés aux fruits ou à la vanille. Quant aux cigarettes au menthol, elles seront interdites quatre ans plus tard, certains gouvernements européens ayant demandé que la mesure soit mise en oeuvre de manière plus progressive.

"Je crois fermement que les mises en garde visuelles plus visibles permettront de rappeler les conséquences graves pour la santé du tabac et d'aider les consommateurs à faire des choix informés", a dit le commissaire européen à la Santé, Tonio Borg.

"Interdire les parfums comme les fruits et le menthol, destinés à séduire les jeunes, diminuera l'attractivité de l'initiation au tabac".

L'accord, intervenu au niveau des hauts fonctionnaires, doit maintenant être formellement avalisé par les ministres des Etats membres ainsi que le Parlement européen en séance plénière avant d'entrer en vigueur en 2014.

Charlie Dunmore, Jean-Loup Fiévet pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JMH01 le mercredi 18 déc 2013 à 13:43

    Je vais bientôt faire comme lorsque nous étions gamins = une feuille de pq et de la barbe de maïs (non ogm!) Enfin un bon débouché pour nos agriculteurs!!

  • nebraska le mercredi 18 déc 2013 à 12:43

    Ces gros K.ons veulent interdire pile-poil mes saveurs préférées. En attendant ils sont bien heureux de toucher les droits et taxes qui gènèrent bien plus d'argent que n'en coutent les fumeurs à la secu.

  • VegaM le mercredi 18 déc 2013 à 12:01

    vivement une hausse généralisée des prix au sein des 28Il faut tendre vers un prix unique de 8€ le paquet...et comme ça sera généralisé les fumeurs ne pourront pas les acheter moins cher dans le pays voisin...

  • sidelcr le mercredi 18 déc 2013 à 11:33

    Et les paradis fiscaux ? ils sont bons pour notre santé ?

  • M4426670 le mercredi 18 déc 2013 à 11:23

    Qu'est ce qu'ils bossent nos dé.putes! Nous voilà rassurés sur notre avenir! Ca touche combien par mois un "député" européen!