Accord de trêve de 48 heures dans trois localités syriennes

le , mis à jour le
0

(Avec détail des négociations) par Mariam Karouny BEYROUTH, 12 août (Reuters) - L'armée, les rebelles syriens et le Hezbollah ont conclu une trêve de 48 heures dans trois localités de l'ouest de la Syrie qui prendra effet ce mercredi matin à 06h00 (03h00 GMT), apprend-on de sources proches des négociations. L'accord concerne la ville de Zabadani, proche de la frontière avec le Liban et cible depuis début juillet d'une offensive de l'armée gouvernementale et de son allié le Hezbollah chiite libanais, ainsi que Kefraya et Al Foua, deux localités situées plus au nord, dans la province d'Idlib. Les négociations doivent se poursuivre sur d'autres points, a-t-on ajouté de mêmes sources. L'interlocuteur côté rebelle est le groupe islamiste Ahrar al Cham, l'un des piliers de l'"Armée de la conquête" avec les djihadistes du Front al Nosra, une alliance qui a enregistré d'importantes victoires sur le terrain depuis plusieurs semaines dans le nord-ouest du pays. "Le cessez-le-feu a été accepté mais il y a d'autres points et les négociations se poursuivent", a déclaré une source proche des négociateurs rebelles. Une autre source, proche du régime de Damas, a précisé que ces négociations se déroulaient via un intermédiaire. "Le cessez-le-feu va débuter et certaines (personnes) qui sont dans un état critique seront évacuées. D'autres mesures seront discutées", a dit cette source. L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une organisation non-gouvernementale basée au Royaume-Uni qui suit le conflit syrien grâce à un réseau d'informateurs sur le terrain, a confirmé la conclusion d'un cessez-le-feu. Selon l'OSDH, les discussions se poursuivent pour déterminer les modalités d'évacuation de combattants de Zabadani et acheminer une aide alimentaire aux habitants d'Al Foua et Kefraya, assiégés par les rebelles. Ahrar al Cham a déclaré la semaine dernière avoir eu des discussions avec une délégation iranienne sur le sort de Zabadani. Le groupe rebelle a déclaré que ces discussions avaient été interrompues en raison de la volonté des Iraniens "de vider Zabadani de ses civils et combattants pour les déplacer dans d'autres secteurs". L'OSDH déclare que les négociations sur un cessez-le-feu se sont tenues entre Ahrar al Cham, l'Iran et le Hezbollah. La source proche de Damas a déclaré que l'accord de trêve avait été conclu entre les insurgés et le gouvernement syrien. (Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant