Accord de principe sur Heta entre Vienne et les créanciers

le
0
    VIENNE, 18 mai (Reuters) - Le gouvernement autrichien a 
conclu un accord de principe avec les créanciers de la structure 
de défaisance Heta Asset Resolution  HAABI.UL , permettant le 
lancement d'une offre officielle de remboursement des titres 
obligataires début septembre, a annoncé mercredi le ministère 
des Finances. 
    Heta Asset Resolution fut mise en place à la suite de la 
faillite de l'établissement local Hypo Alpe Adria. 
    La province de Carinthie, garante d'un encours de dette de 
la "bad bank" de l'ordre de 11 milliards d'euros, proposera aux 
créanciers prioritaires un remboursement de 75% de la valeur 
nominale des obligations et de 30% pour les créanciers non 
prioritaires, a précisé le ministère. 
    Le ministre des Finances Hans Jörg Schelling a précisé que 
les clauses de l'accord de principe n'étaient pas négociables.  
    Un porte-parole des créanciers, parmi lesquels figurent le 
fonds d'investissement Pimco, filiale de l'assureur Allianz 
 ALVG.DE  et Commerzbank  CBKG.DE , a dit que ces derniers 
n'étaient pas satisfaits de ce compromis mais que la majorité 
d'entre deux l'acceptaient. 
    Si la procédure de règlement est finalisée elle permettra 
d'éviter une longue bataille procédurière pour les deux parties 
de la plus grosse catastrophe financière de l'après-guerre en 
Autriche. 
    La Carinthie contribuera à hauteur de 1,2 milliard d'euros à 
l'offre de rachat, Vienne prêtant à la province le reste.  
    Le compromis prévoit la possibilité, pour les créanciers 
obligataires, de réinvestir les sommes remboursées dans un 
emprunt à coupon zéro de 13 ans et demi environ d'échéance et 
non plus de 18 ans suivant une précédente proposition rejetée 
par ces derniers. 
 
 (Shadia Nasralla et Kirsti Knolle, Wilfrid Exbrayat pour le 
service français, édité par Benoît Van Overstraeten) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant