Accord de gouvernement en Bulgarie

le
0

SOFIA, 6 novembre (Reuters) - Le GERB, parti de la droite bulgare arrivé en tête des élections législatives du 5 octobre, a annoncé jeudi avoir signé un accord de coalition en vue de la formation d'un gouvernement minoritaire. Le GERB (Citoyens unis pour le développement de la Bulgarie), parti de l'ancien Premier ministre Boïko Borissov, a précisé qu'il serait associé à cinq petites formations. L'accord devrait permettre à Borissov de retrouver la tête du gouvernement, qu'il a quitté en février 2013 sous la pression de manifestations contre l'austérité et la hausse des tarifs de l'électricité. Il évite aussi le scénario du pire, celui de nouvelles élections anticipées. Mais le futur gouvernement, qui se soumettra vendredi à un vote de confiance au Parlement, sera le cinquième en moins de deux ans, illustration de l'instabilité politique qui freine considérablement les réformes que la Bulgarie s'est engagée à mener, notamment contre la corruption, dans le cadre de son accession à l'Union européenne. "Nous avons consenti d'énormes efforts. Dix fois au moins, nous nous sommes retrouvés au bord de nouvelles élections. Nous avons accepté de sérieux sacrifices", a dit Borissov en évoquant le mois de tractations qui a suivi le scrutin. Le Parlement issu des élections anticipées du 5 octobre est le plus fragmenté qu'ait connu la Bulgarie depuis la chute du communisme. Le scrutin a également été marqué par la plus faible participation. (Tsvetelia Tsolova et Angel Krasimirov; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux