Accord de collaboration des pays APEC contre la corruption

le
0

PEKIN, 8 novembre (Reuters) - Les 21 pays de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC), dont la Chine et les Etats-Unis, se sont mis d'accord samedi sur la constitution d'un réseau visant à lutter contre la corruption. Ce réseau, baptisé ACT-NET, est le premier groupe de coordination créé par l'organisation internationale et prévoit notamment des protocoles d'extradition et des échanges d'informations sur les activités frauduleuses. L'accord affirme avoir pour ambition de "priver de refuge les personnes engagées dans la corruption, y compris au moyen d'extraditions, d'instaurer une assistance mutuelle légale" et de coopérer dans la collecte et les observations sur les procédures de corruption. Cet accord intervient alors que le président Xi Jinping mène une vaste campagne de lutte contre les activités de corruption afin de tenter d'appréhender certains suspects réfugiés à l'étranger. La Chine a annoncé le mois dernier avoir interpellé 180 personnes soupçonnées de crimes économiques dans le cadre d'une campagne de répression. "Nous pensons que cette coopération est un important pas en avant", a commenté le secrétaire d'Etat américain John Kerry. "Non seulement, la corruption crée un environnement déloyal, non seulement elle fausse les relations économiques, mais elle vole le peuple qui estime que le système peut fonctionner pour chacun", a-t-il ajouté. Les gouvernements occidentaux hésitent parfois à collaborer avec la Chine en raison des pratiques auxquelles les autorités chinoises ont recours pour obtenir des aveux et en raison du fait que les délits de corruption sont parfois sanctionnés par la peine de mort. La Chine dispose d'accords d'extradition avec 38 pays mais pas avec les Etats-Unis, le Canada ou l'Australie. (Sui-Lee Wee; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant