Accord d'échange de prisonniers au Yémen

le
0
    ADEN, 16 décembre (Reuters) - Les parties en guerre au Yémen 
sont convenues mercredi de procéder à des échanges de 
prisonniers afin de renforcer les perspectives des pourparlers 
de paix en cours en Suisse, a-t-on appris dans les deux camps. 
    Abdel-Hakim al Hasani, du groupe Résistance du sud, allié au 
président Abd-Rabbou Mansour Hadi, a précisé que 360 rebelles 
chiites houthis détenus à Aden seraient échangés contre 265 
civils et combattants du Sud. 
    Une médiation tribale est à l'origine de cet accord, qui 
s'inscrit dans les mesures de confiance indispensables à la 
poursuite des pourparlers de paix engagés cette semaine en 
Suisse.     
    A Sanaa, la capitale que les miliciens chiites houthis 
contrôlent depuis septembre 2014, un responsable de 
l'administration pénitentiaire a indiqué que des prisonniers 
capturés dans le Sud étaient en cours d'acheminement vers le 
lieu d'échanges. 
    Autre mesure de confiance censée favoriser les pourparlers, 
la trêve entrée en vigueur mardi à la mi-journée semblait tenir 
globalement ce mercredi, même si les deux camps se sont accusés 
mutuellement de l'avoir violée. 
    Les rebelles chiites houthis du Yémen et leurs alliés ont 
accusé mercredi la coalition militaire conduite par l'Arabie 
saoudite d'une "grave escalade sur terre, sur mer et dans les 
airs" dans diverses régions, notamment dans le secteur de 
Hodaïda et de Taëz. 
    Dans le camp adverse, le site d'information sananew.net 
contrôlé par les pro-Hadi a fait état de bombardements menés par 
les Houthis dans le secteur de Taëz. Le bilan est de huit morts 
et une vingtaine de blessés. 
    En visite au Caire, le général saoudien Ahmed al Assiri, 
porte-parole de la coalition, a indiqué que l'alliance mise en 
place par Ryad contre le mouvement chiite yéménite était tenue 
par cette trêve mais qu'elle se tenait prête à riposter à toute 
violation par les Houthis, rapporte le quotidien saoudien Al 
Ryad. 
 
 (Mohammed Mukhashaf avec Mohammed Ghobari à Dubai; et Ali 
Abdelati au Caire; Jean-Stéphane Brosse et Henri-Pierre André 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant