Accord avec l'Iran : Washington va soumettre un projet de résolution à l'ONU

le , mis à jour à 08:24
0
Accord avec l'Iran : Washington va soumettre un projet de résolution à l'ONU
Accord avec l'Iran : Washington va soumettre un projet de résolution à l'ONU

Les Etats-Unis proposeront bientôt à leurs partenaires du Conseil de sécurité de l'ONU une résolution entérinant l'accord nucléaire conclu mardi par l'Iran et les grandes puissances. «Les Etats-Unis soumettront un projet de résolution au Conseil dans les prochains jours au nom du P5+1 et de l'Union européenne», a indiqué mardi l'ambassadrice américaine Samantha Power. «Cette résolution, a-t-elle expliqué, entérinera l'accord et prévoira d'autres mesures importantes, dont le remplacement de l'architecture actuelle de sanctions du Conseil de sécurité par les nouvelles restrictions contraignantes décidées à Vienne». L'ambassadrice a dit vouloir «travailler avec ses collègues du Conseil de sécurité pour assurer une adoption rapide de cette importante résolution».

Le texte devrait être déposé «probablement dès la semaine prochaine», selon un responsable américain s'exprimant sous couvert de l'anonymat. «Nous introduirons, probablement dès la semaine prochaine, une résolution soutenue par le P5 et nos collègues allemands, avait-il déclaré. Le projet de résolution a été discuté lors de la négociation de l'accord, à laquelle ont pris part les cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité (Etats-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni) ainsi que l'Allemagne.

Selon l'une des annexes de l'accord conclu à Vienne, la résolution «doit être soumise pour adoption au Conseil sans tarder» après la conclusion de l'accord. La nouvelle résolution devra «mettre fin aux dispositions» contenues dans les sept résolutions précédentes mais il existe une possibilité de «rétablissement» des sanctions en cas de non-respect de l'accord par l'Iran, précise le texte. L'Iran est actuellement sous le coup de quatre séries de sanctions de l'ONU contenues dans sept résolutions adoptées depuis 2006 pour réagir aux activités militaires et balistiques de Téhéran.

Une «chance» selon Barack Obama

De ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant