Accord à Djibouti pour que l'opposition siège au Parlement

le
0

DJIBOUTI, 31 décembre (Reuters) - Le gouvernement djiboutien et l'Union pour le salut national (USN), la principale formation d'opposition, ont conclu un accord cadre qui devrait permettre aux élus de l'opposition de siéger pour la première fois au Parlement, a annoncé l'USN tard mardi soir. Les opposants ont pratiqué la politique de la chaise vide au Parlement depuis les élections législatives de février 2013 en accusant le gouvernement de fraudes électorales massives. Le parti du président Ismaïl Omar Guelleh, au pouvoir depuis 1999, a remporté 55 des 65 sièges de députés. L'opposition, qui avait boycotté le précédent scrutin et la présidentielle de 2011, a obtenu ses premiers élus depuis 1992. Aux termes du compromis signé mardi, "le gouvernement et l'opposition ont 30 jours pour par venir à un accord définitif sur (...) le statut de l'opposition et la mise en place d'une commission électorale libre et indépendante", a déclaré le porte-parole de l'USN, Daher Ahmed Farah. (Abdourahim Arteh; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant