Accor vise 400 hôtels de luxe et haut de gamme d'ici 2015

le
0
zhu difeng/shutterstock.com
zhu difeng/shutterstock.com

(AFP) - Le groupe hôtelier Accor souhaite accélérer son développement dans le luxe et le haut de gamme pour atteindre un parc de 400 hôtels sur ces segments d'ici 2015, contre 300 aujourd'hui, a-t-il indiqué mercredi lors du salon international du tourisme ITB à Berlin.

"Nous sommes l'un des seuls acteurs européens du secteur, ce qui nous permet d'avoir une approche différente du luxe. Nous pensons être en bonne position pour accélérer significativement dans ce secteur et compter parmi les leaders", a estimé Yann Caillère, directeur général délégué en charge des opérations monde du groupe, lors d'une conférence de presse.

Traditionnellement, Accor était concentré sur le segment économique avec notamment sa marque Ibis (1.600 des 3.500 hôtels du groupe).

Aujourd'hui, l'offre luxe et haut de gamme représente 40% du parc (65.000 chambres), contre 30% pour l'économique et 31% pour le milieu de gamme.

Le groupe a engagé un repositionnement de ses enseignes haut de gamme Sofitel et Pullman en 2007, auxquelles sont venues s'ajouter M Gallery, une "collection" de boutiques-hôtels, ainsi qu'une adaptation régionale de Grand Mercure en Chine, MeiJue.

"Ces marques répondent à un marché du luxe très segmenté avec des clients de plus en plus exigeants sur l'expérience qu'ils recherchent", a indiqué Grégoire Champetier, directeur général chargé du marketing.

Accor souhaite particulièrement accélérer l'expansion de sa marque régionale pour laquelle il vise 65 hôtels d'ici 2015 (contre 13 aujourd'hui).

Une première déclinaison pour l'Indonésie, Maha Cipta, a été annoncée mercredi, mais Accor mise également sur des développements en Inde et en Amérique latine.

Aujourd'hui, 42% des hôtels luxe et haut de gamme du groupe sont situés en Asie-Pacifique, qui représente à elle seule plus de 60% du pipeline (hôtels en projets, NDLR), principalement en Chine, au Vietnam et en Indonésie.

Le groupe se concentrera sur les marchés émergents pour développer ses nouveaux hôtels, notamment l'Amérique latine, le Moyen-Orient et l'Asie-Pacifique, qui ont porté son chiffre d'affaires en 2012.

Le développement se fait entièrement en "asset-light", c'est-à-dire sans utilisation de capitale, en partenariat avec les propriétaires des murs des hôtels, avec lesquels seront passés des contrats de management, précise le groupe dans un communiqué.

En 2012, le segment luxe et haut de gamme a enregistré une hausse du volume d'affaires de 15% en données publiées dans les comptes d'Accor.

sr/cb/lth

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant