Accor: lanterne rouge du CAC après la sanction d'un broker.

le
0

(CercleFinance.com) - L'action Accor se classait en tant que lanterne rouge de l'indice parisien CAC 40 ce matin en cédant environ 3% à 38,7 euros, contre - 0,9% pour l'indice phare de la Bourse de Paris. Au-delà de la montée au capital du chinois Jin Jiang, les analystes de Credit Suisse pointent du doigt la faiblesse des tendances commerciales d'Accor sur son marché domestique, la France, après les attentats de novembre dernier. Ainsi qu'une prime qui devient difficile à justifier. De ce fait, leur conseil neutre sur le titre a fait place à un conseil vendeur de “sous-performance” avec un objectif de cours de 36,3 euros.

La note de recherche de Credit Suisse n'y va pas par quatre chemins : “nos récentes études montrent que les tendances du marché final (hôtelier) sont faibles et de plus, nos indicateurs maison sont tous en berne', surtout dans l'Hexagone. Selon Credit Suisse, le marché hôtelier français, à commencer par celui de Paris, met plus de temps que prévu à se remettre des attentats terroristes de novembre dernier. Et ce en dépit du soutien qu'apportera, à court terme, l'Euro 2016 de football dont le début est imminent.

De ce fait, Credit Suisse n'attend plus qu'une croissance de 3% du RevPAR (le revenu par chambre) d'Accor en France cette année, contre 5% précédemment. Car depuis le début de l'année, cet indicateur est toujours en baisse en France (- 3,3%), et surtout à Paris (- 13,2%) qui concentre les deux tiers du résultat d'exploitation d'Accor sur son marché domestique.

Gare, avertit également Credit Suisse, aux risques que présente FRHI, détenteur des chaînes très haut de gamme Fairmont, Raffles et Swissôtel récemment racheté : la croissance du RevPAR de ce segment sur le marché américain est faible depuis le début de l'année (+ 1,5%).

Dans ce contexte, Credit Suisse trouve que la prime de 45% que l'action Accor présente sur ses pairs est difficile à justifier. Surtout, l'intérêt spéculatif donné au titre par la montée au capital du chinois Jin Jiang semble déjà intégré dans les cours, d'autant qu'un éventuel rapprochement Accor/Jian Jiang ne générerait que des synergies “modestes”, tranche Credit Suisse.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant