Accor : des semestriels décevants ?

le
0
L. Grassin
L. Grassin

(lerevenu.com) - L'annonce de la désignation d'un nouveau dirigeant exécutif pourrait éclipser le recul des résultats auquel s'attend Kepler-Cheuvreux, pour le premier semestre.

Le courtier pense, en effet, que le conseil d'administration qui avait remercié Denis Hennequin, en avril dernier, sous la pression des représentants d'Eurazeo et de Colony Capital, devrait profiter de la publication des comptes semestriels pour rendre public le nom de son successeur.

L'analyste de l'intermédiaire estime qu'un certain nombre de facteurs se sont conjugués au premier semestre pour peser sur le résultat d'exploitation qui devrait avoir diminué de 5% : des coûts en hausse pour des ventes en recul de 0,8%, un impact encore limité du programme d'économies de 100 millions d'euros prévus pour tout 2013, des pertes d'exploitation en Europe du Sud et des effets de change défavorables du fait des dépréciations du réal brésilien et du dollar australien.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant