Accor : crise de gouvernance

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Selon plusieurs sources, le PDG d'Accor, Denis Hennequin, pourrait quitter son poste dès ce soir à l'issue de la réunion d'un conseil d'administration du groupe hôtelier.

M. Hennequin critiquerait la pression mise par certains actionnaires (Colony et Eurazeo)  pour obtenir une inflexion de la stratégie, notamment en matière immobilière et sur la politique de dividende. Au sein du capital d'Accor, le fonds Colony Capital et Eurazeo détiennent de concert 21,4% des parts.

Plusieurs désaccords existent entre Denis Hennequin et les actionnaires de référence d'Accor. Pour doper le cours de Bourse, des représentants de Colony Capital, premier actionnaire du groupe, avaient évoqué avec insistance, fin 2011, la création d'une société foncière. Denis Hennequin avait refusé.

Contrairement à l'an dernier, le groupe n'a pas versé de dividende exceptionnel. De plus, même si Denis Hennequin a récemment accepté d'accélérer  sa stratégie de cession de murs d'hôtels («Asset light») pour favoriser la gestion d'hôtels en franchise, ce plan ne semble pas encore assez rapide pour les actionnaires.

Enfin, la direction de l'hôtelier a annoncé il y a moins d'un mois un plan de départs volontaires à l'adresse des salariés. Les modalités de ce plan seraient jugées trop généreuses. Le groupe a publié une stabilité du chiffre d'affaires au premier trimestre.

Nous restons à conserver sur l'action. 


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant