Accor compte améliorer ses résultats, malgré la France

le
0

* Bénéfice d'exploitation 2014 attendu à E575-E595 mlns * Consensus E597 mlns c. E521 mlns en 2013 * Bénéfice d'exploitation E219 mlns au S1 (+17,6%) * Pas de rebond significatif attendu en France au S2 (Actualisé avec conférence analystes, cours et réaction) par Cyril Altmeyer et Dominique Vidalon PARIS, 26 août (Reuters) - Accor ACCP.PA vise une hausse de son résultat d'exploitation en 2014, misant sur une tendance d'activité positive après une saison estivale satisfaisante, malgré des performances médiocres en France, son premier pays. Le numéro quatre mondial de l'hôtellerie précise mardi dans un communiqué anticiper pour cette année un résultat d'exploitation compris entre 575 millions et 595 millions d'euros, à comparer à un consensus Thomson Reuters I/B/E/S de 597 millions et après 521 millions en 2013. "La fourchette (..) est suffisamment large pour répondre aux impondérables et aux quelques bonnes surprises sur certains de ses marchés", a déclaré lors d'une conférence téléphonique Sébastien Bazin, PDG du groupe nommé il y a un an. "On est confiant sur notre fourchette; c'est vrai que dans différentes zones on est encore dans l'expectative", a-t-il ajouté, citant les conséquences éventuelles du virus Ebola sur l'activité Moyen-Orient-Afrique, le premier moteur de l'activité du groupe au premier semestre. (voir ID:nL5N0QV2KU ) L'action gagne 0,71% à 36,245 euros vers 10h05, surperformant le CAC 40 .FCHI (-0,02%), et portant sa hausse depuis le début de l'année à 5,6% après un bond de 28% en 2013. "L'un dans l'autre, la prévision annuelle nous semble un peu prudente (...) même si la situation actuelle en France incite à la prudence", écrit Bryan Garnier dans une note. INCERTITUDES EN FRANCE Au premier semestre, Accor a amélioré son résultat d'exploitation de 17,6% à périmètre et change comparables à 219 millions d'euros, au-dessus du consensus (205 millions). Son chiffre d'affaires, publié mi-juillet, a progressé de 2,8% à périmètre et change constants à 2,593 milliards d'euros, mais baisse de 1,8% en données publiées, pénalisé par la conjoncture morose et la hausse de TVA en France. ID:nL6N0PS5NJ L'Hexagone, qui assure 30 à 35% de l'activité d'Accor, accuse un recul de 3,6% du résultat d'exploitation au premier semestre, avant un été mitigé. "Avec ce qui se passe aujourd'hui avec le gouvernement français, je ne sais tout simplement pas ce qui va m'attendre dans les quatre prochains mois", a déclaré Sébastien Bazin aux analystes, faisant référence au remaniement. ID:nL5N0QW1B4 Accor a également annoncé le rachat au Royaume-Uni de 13 hôtels pour 89 millions d'euros, par le biais d'HotelInvest, sa division de gestion d'actifs immobiliers. Sous la houlette de Sébastien Bazin, le groupe a créé deux pôles distincts, un gestionnaire d'actifs immobiliers comparable à l'américain Host Hotels & Resort HST.N ou Foncière des Murs FERP.PA et un exploitant d'hôtels concurrent de Marriott MAR.O et Intercontinental IHG.L . La première valorisation indicative de l'actif brut réévalué d'HotelInvest s'établit entre 5,0 et 5,5 milliards d'euros, soit un taux de rendement interne de 10,6%, que le groupe compte améliorer en continuant à rationaliser son portefeuille. Sébastien Bazin a confirmé qu'il pourrait réfléchir à la scission de son pôle immobilier d'ici deux ou trois ans, ainsi qu'il l'avait déclaré à Reuters fin mai. ID:nWEB00NQ4 La marge d'exploitation d'HotelInvest ressort à 3,6% au premier semestre, en hausse d'un point, tandis que celle d'HotelServices, l'exploitant d'hôtels, a progressé de 2,8 points à 29,6%. * Communiqué de résultats: http://bit.ly/1t8ey0N * Présentation : http://bit.ly/YW05bS * Communiqué sur le rachat d'hôtels : http://bit.ly/1stanIR (Edité par Gwénaëlle Barzic)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant