Accimmo Pierre ajuste ses prévisions de distribution 2014

le
0

Soutenue par une collecte dynamique depuis le début de l'année, Accimmo Pierre multiplie les acquisitions en vue de se constituer un patrimoine récent et de qualité. En dépit du bon niveau taux d'occupation financier, BNP Paribas anticipe le risque de renégociation de loyers ou des congés à venir sur des locataires « anciens ». La raison la conduit à anticiper un dividende 2014 entre 8,4€ et 8,5€.

Au cours du 3ème trimestre Accimmo Pierre (BNP Paribas Reim) a collecté 56m€. Depuis le début de l'année, la SCPI a engrangé 214m€ soit une progression de +16 % par rapport à la même période de 2013 (185 M€). Face à ce succès, les investissements se multiplient afin de « lifter » un patrimoine constitué à partir de 1992. Ce sont 7781m2 de bureaux à la Garenne Colombes (28,6m€), une plate-forme de messagerie à Saint-Quentin-Fallavier (13 m€) puis récemment, l'immeuble Le Chaganne à Gennevilliers (32,2m€). D'autres acquisitions sont en cours de réalisation : 3 en région Rhône Alpes et 4 autres « sous exclusivité » en première couronne parisienne et en régions (136m€).

Ces nouveaux actifs amènent deux constats. D'abord, la SCPI confirme l'exigence d'une stratégie imbriquant des qualités de localisation, de prestations techniques et un potentiel de performance. Deuxio, la société de gestion note que la baisse des taux de financement amène un flux de liquidités cherchant à s'investir dans l'immobilier. Du coup, il s'en suit une « une pression à la baisse des taux de rendement. Dans cette logique, « le taux de rendement effectif moyen de l’ensemble des projets d’acquisitions s’établit à 6,10 %, en retrait de quelques 50 points de base par rapport à la même période en 2013 ».

Le dynamisme de la collecte et des investissements ferait presque oublier la légère contraction  du taux d’occupation sur le troisième trimestre. Il passe de 95,36 % à 94,63 %. Un taux amené encore à bouger car, déjà, un bail vient d'être signé sur un des actifs récemment libérés (Toulouse Balma).

Malgré tout le contexte reste difficile. Bien que tenus dans leur grande majorité par des baux fermes de 6 ans, les locataires des immeubles acquis depuis 2009 « retrouvent, progressivement, la faculté de renégocier, voire de donner congé ». BNP Paribas juge ainsi « raisonnable » d’anticiper ce risque. Elle réajuste les prévisions de distribution 2014 entre 8,4€ et 8,5€ / part contre une fourchette originellement fixée entre 8,6 et 8,9€ / part.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant