Accidents domestiques: les garçons plus touchés

le
0
Plus de la moitié des morts sont âgés de 1 à 4 ans et les garçons sont plus touchés que les filles. Un défaut de surveillance est souvent en cause. » Les conséquences de l'ingestion de produits chimiques

C'est une étude dont la lecture doit agir comme une piqûre de rappel. Chaque année en France, 230 enfants de moins de quinze ans meurent dans un accident domestique, le plus souvent une noyade, un étouffement ou une chute. Pour la première fois, l'Institut de veille sanitaire a étudié dans le détail les circonstances de ces décès qui auraient pu être évités. «L'objet de ce travail est de servir de fondement à une politique efficace des traumatismes graves chez l'enfant», précise le Dr Bertrand Thélot, médecin épidémiologiste.

Les chercheurs ont analysé les questionnaires remplis par les médecins certificateurs pour 76 décès survenus en 2009, dans trois régions - Ile-de-France, Nord Pas-de-Calais et Provence-Alpes-Côte d'Azur. L'étude met en évidence u...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant