Accident mortel en gare de Pont-l'Évêque : la SNCF a-t-elle menti ?

le
0
Le train était-il en marche lorsque le couple en est descendu ? Un témoin conteste la version de la SNCF. (Photo d'illustration)
Le train était-il en marche lorsque le couple en est descendu ? Un témoin conteste la version de la SNCF. (Photo d'illustration)

Que s'est-il vraiment passé vendredi à la gare de Pont-l'Évêque ? Le parquet de Lisieux, qui a ouvert une enquête après la mort ce week-end d'une passagère de la SNCF, devrait bientôt fournir une réponse. En attendant, ce sont deux versions qui s'affrontent.

Selon la SNCF, la mort d'une voyageuse de 77 ans, qui se rendait en Normandie avec son mari, est un malheureux accident. D'après la société nationale, le couple serait descendu du train alors qu'il était déjà en marche. Le mari aurait sauté et son épouse, dans son sillage, aurait trébuché. Elle aurait été entraînée sous les roues de la locomotive. Selon Ouest France, cette version a été confirmée par le procureur de Lisieux quelques heures seulement après le tragique événement. Trop rapidement ? Selon des témoins qui ont contacté Le Point, la version de la SNCF est sujette à caution.

« Comment un couple âgé peut-il sauter d'un train en marche ? »

« Nous nous rendions au festival du cinéma à Deauville. J'étais dans le train, cette personne n'est pas descendue quand le train est reparti. Elle a glissé alors que la machine était à l'arrêt. Le train est reparti et lui a sectionné la jambe en lui roulant dessus », assure ce voyageur. « Pour moi, poursuit-il, la dame est morte avant l'arrivée des pompiers. Je suis formel, le train était à l'arrêt quand elle est descendue. Comment un couple âgé peut-il ouvrir la porte d'un train en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant