Accident de Schumacher : la vitesse ne serait pas en cause

le
1
Accident de Schumacher : la vitesse ne serait pas en cause
Accident de Schumacher : la vitesse ne serait pas en cause

D'après Sabine Kehm, l'attachée de presse de Michael Schumacher, ce dernier ne skiait pas vite au moment de son accident. La chute sur la piste enneigée de Méribel (Savoie) du septuple champion du monde de Formule 1, serait due à «un enchaînement de malchance» et en aucun cas à une vitesse excessive de l'ancien pilote automobile allemand, a-t-elle affirmé à Grenoble ce mardi.

«Apparemment son casque s'est cassé. Mais cela ne signifie pas que Michael skiait à grande vitesse. Il n'allait pas vite», a déclaré Sabine Kehm à quelques journalistes, en marge d'une conférence de presse à l'hôpital de Grenoble où est soigné Schumacher. «Il a buté sur une pierre en commençant un virage», a ajouté la porte-parole du septuple champion du monde de Formule 1, toujours dans un état critique malgré une légère amélioration. «C'était une manoeuvre normale», a insisté Mme Kehm, affirmant qu'un tel accident aurait tout autant pu se produire à «10 km/h».

Schumacher venait de porter secours à un ami

L'attachée de presse a aussi affirmé que Michael Schumacher n'était pas seul avec son fils quand il a chuté dimanche en faisant du hors-piste. «Il était avec un petit groupe d'amis», selon elle. Par ailleurs, selon le site internet du quotidien allemand Bild, Mme Kehm a également expliqué que Schumacher «était initialement sur une piste normale», avant d'emprunter une portion de poudreuse. Il évoluait vraisemblablement à une vitesse réduite car il venait a priori de porter secours à l'un de ses amis qui avait chuté. C'est en repartant dans la neige épaisse qu'il serait tombé sur une pierre, en plein virage.

La portion de hors-piste où a eu lieu l'accident ne semble pas dangereuse et pas très pentue. Des journalistes allemands de Bild ont d'ailleurs emprunté le même chemin que le champion allemand afin de le constater. En revanche, elle est truffée de gros rochers, dont certains sont recouverts de neige. Une enquête ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • papymujo le mercredi 1 jan 2014 à 05:57

    Espérons que l'on ne va pas en faire un Zombie....Courage champion!