Accident d'un car polonais près de Mulhouse, deux morts

le
0
ACCIDENT MEURTRIER DE CAR PRÈS DE MULHOUSE
ACCIDENT MEURTRIER DE CAR PRÈS DE MULHOUSE

MULHOUSE, Haut-Rhin (Reuters) - Deux passagers sont morts mardi matin dans l'accident d'un autocar polonais qui s'est couché sur une bretelle de sortie de l'autoroute A-36 à Sausheim, dans la banlieue de Mulhouse (Haut-Rhin), selon le dernier bilan de la préfecture.

Quarante-deux personnes ont été hospitalisées parmi lesquelles 13 étaient grièvement blessées, précise un communiqué.

Les deux conducteurs ont été placés en garde à vue pour les besoins de l'enquête. Celui qui était au volant a fait l'objet de tests de dépistage d'alcool ou de stupéfiants qui se sont révélés négatifs.

Il devrait être présenté au parquet de Mulhouse mercredi en vue de sa mise en examen pour homicides et blessures involontaires, a indiqué le procureur de la République.

L'autocar de la compagnie polonaise Sinbad venait de Slubice, une ville de 17.000 habitants située à la frontière germano-polonaise, face à Francfort-sur-l'Oder, et se rendait à Nice, un trajet qu'il effectue quatre fois par semaine.

Outre les deux chauffeurs et un interprète, il transportait 65 passagers: 58 Polonais parmi lesquels les deux personnes décédées, deux Français et cinq Ukrainiens.

Les voyageurs étaient originaires de différentes régions de Pologne et prévoyaient, pour certains, de se faire embaucher pour les vendanges, notamment dans la région lyonnaise.

Un témoin a dit à Reuters avoir vu l'autocar quitter brutalement l'autoroute pour emprunter la bretelle de sortie.

Le préfet a corroboré ce témoignage. "Il y a à l'entrée de la bifurcation un coup de frein qui laisse supposer que le chauffeur a pris conscience au dernier moment de la dérivation sur la droite", a-t-il dit.

Cent-cinquante pompiers et 60 gendarmes ont été dépêchés sur place. Cinq hélicoptères ont été mobilisés pour transporter les personnes les plus sérieusement blessées vers les hôpitaux de la région.

Le ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier, qui était au salon aéronautique de Berlin, a écourté son séjour pour se rendre sur place dans l'après-midi.

Patrick Genthon, avec Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant