Accident Bianchi : Pessimisme inquiétant à Sotchi

le
0
Accident Bianchi : Pessimisme inquiétant à Sotchi
Accident Bianchi : Pessimisme inquiétant à Sotchi
En marge des essais qualificatifs du Grand Prix de Russie, samedi à Sotchi, les dernières discussions évoquant l'état de santé de Jules Bianchi étaient entachées d'un pessimisme inquiétant dans le paddock. Notamment du côté des pilotes français.

L'inquiétude grandit jour après jour. Ce samedi à Sotchi, 21 pilotes (ndlr : Marussia n'a aligné qu'une monoplace) se sont livrés une nouvelle bataille lors des qualifications du tout nouveau Grand Prix de Russie. Mais sous les casques, les pensées étaient tournées vers le Japon, où Jules Bianchi est toujours hospitalisé dans un état jugé « très grave » par les médecins depuis son accident à Suzuka le week-end dernier.

Samedi, les réactions des pilotes à l'issue des qualifications n'incitaient clairement pas à l'optimisme. Bien au contraire. Surtout du côté des compatriotes du pilote Marussia. Romain Grosjean en tête : « En plus d'avoir une voiture inconduisible, on est en train de perdre un ami, donc c'est loin d'être un week-end chouette. La seule chose qui me motive à l'heure actuelle, c'est de savoir que mon petit bout est devant la télé... », a soufflé le pilote Lotus-Renault au micro de Canal Plus.

« Entre la vie et la mort »

Même angoisse chez Jean-Eric Vergne. L'ami de Jules Bianchi, auteur d'une belle qualification dans la cité olympique (10eme), a admis que le Niçois se trouvait « entre la vie et la mort ». Des paroles qui n'incitent guère à l'optimisme alors que de nombreux membres de la famille du Français se rendent à son chevet, au Japon, où le jeune homme de 25 ans continue de se battre depuis six jours maintenant.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant