Accident Bianchi : Marussia répond aux accusation

le
0
Accident Bianchi : Marussia répond aux accusation
Accident Bianchi : Marussia répond aux accusation
Mise en cause, par certains médias allemands, dans l'accident de Jules Bianchi à Suzuka il y a 10 jours, l'écurie Marussia a décidé de réagir en publiant un communiqué ce mercredi.

Alors que Jules Bianchi est toujours hospitalisé au Mie General Medical Center de Yokkaichi (Japon), dans un état jugé « desespéré » par son père, son écurie, Marussia, doit faire face à un début de polémique née dans les colonnes de la presse allemande.

En effet, selon Sport Bild, l'équipe russe aurait demandé au jeune pilote français, dont la voiture était, pour l'occasion, équipée de pneus intermédiaires usés, de monter en puissance afin de revenir sur la Caterham de Marcus Ericsson. Une directive qui serait intervenue à quelques tours seulement de l'accident fatidique et alors que la pluie redoublait d'intensité.

Une mise en cause déplacée pour les responsables de Marussia qui ont choisi de se défendre en publiant un communiqué. « L'équipe Marussia est choquée et fâchée par ces accusations. Alors que son pilote est dans un état critique à l'hôpital, et que l'équipe a été claire en expliquant que sa priorité concernait Jules et sa famille, il est infligeant d'avoir à répondre à des rumeurs profondément bouleversantes et inexactes concernant les circonstances de l'accident de Jules. Cependant, étant donné que ces accusations sont totalement fausses, l'équipe n'a pas d'autre choix que d'y répondre. Tout d'abord, Jules a ralenti lorsqu'un double drapeau jaune était agité. Il s'agit d'un fait irréfutable, et cela est confirmé par les données de télémétrie, qui ont été fournies par l'équipe à la FIA. Et lors de la conférence de presse de la FIA qui a eu lieu à Sotchi le vendredi 10 octobre, Charlie Whiting, le directeur de course de la FIA, a confirmé que l'équipe lui avait fourni ces données, qu'il les avait analysées et que Jules avait ralenti. Une copie audio de la totalité des transmissions radio qui ont lieu entre Jules et l'équipe, ainsi qu'une retranscription écrite de ces transmissions, ont été fournies à la FIA. Ces données montrent très clairement que jamais, dans les instants qui ont précédé l'accident de Jules, il ne lui a été demandé d'aller plus vite. L'équipe espère sincèrement qu'après avoir clarifié ces faits, elle pourra maintenant éviter la moindre distraction supplémentaire alors que son principal objectif en ce moment est de soutenir Jules et sa famille. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant