Accident Bianchi : " La situation est désespérée " selon Philippe Bianchi

le
0
Accident Bianchi : " La situation est désespérée " selon Philippe Bianchi
Accident Bianchi : " La situation est désespérée " selon Philippe Bianchi
Philippe Bianchi, le papa de Jules, accidenté il y a neuf jours à Suzuka et hospitalisé depuis à Yokkaichi (Japon) pour un traumatisme crânien grave (lésion axonale diffuse), s'est exprimé mardi dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport. Selon lui, " la situation est désespérée ".

Les dernières nouvelles de Jules Bianchi sont alarmantes. Alors que Romain Grosjean expliquait samedi qu'il était « en train de perdre un ami », le père du pilote Marussia, Philippe Bianchi, a à son tour donné des informations gravissimes sur l'état de santé de son fils. « La situation est désespérée, révèle Philippe Bianchi dans le journal italien La Gazzetta dello Sport mardi. Chaque fois que le téléphone sonne, nous savons qu'il pourrait s'agir de l'hôpital pour nous dire que Jules est mort. »

Le père du jeune pilote français demeure néanmoins persuadé que son fils ne cessera pas de se battre : « Au début, ils (ndlr : les médecins) nous ont dit que les premières 24 heures étaient cruciales, poursuit Philippe Bianchi. Puis, ce fut les premières 72 heures et Jules est toujours là, en train de se battre. Il va accomplir le tour de qualifications le plus important de sa vie. Il n'abandonnera pas, j'en suis certain. Je lui parle. Je sais qu'il peut m'entendre. Ses médecins nous ont dit qu'il était déjà un miraculé, que personne n'avait jamais survécu à un tel accident. Mais Jules ne baissera pas les bras. Son physio Andrea dit que s'il y a une personne qui peut s'en sortir, c'est Jules. »

« Un cauchemar à l'autre bout du monde »

Arrivé au chevet de son fils il y a une semaine, Philippe Bianchi dit vivre un cauchemar mais garde espoir : « C'est difficile. En l'espace d'une semaine, la vie de notre famille a été détruite. Qu'allons-nous faire maintenant ? Nous vivons un cauchemar à l'autre bout du monde. Mais quand Jules ira un peu mieux, nous pourrons le transférer vers un autre hôpital, peut-être à Tokyo, et les choses seront déjà un peu plus faciles. Mais qui sait quand cela arrivera. Si cela arrivera même un jour. Nous n'avons aucune certitude, nous ne pouvons qu'attendre. »

Dix mois après le grave accident de ski de Michael Schumacher, Philippe Bianchi assure qu'il garde aussi la foi grâce à l'évolution de l'état de santé du pilote allemand : « J'étais vraiment triste quand j'ai appris qu'il (ndlr : Schumacher) s'était blessé. Je ne cessais de me demander, comme n'importe qui d'autre, pourquoi ils ne nous informaient pas davantage sur son état de santé. Mais je suis maintenant dans la même position et je les comprends. Tout le monde n'arrête pas de me demander comment va Jules, mais je n'ai aucune réponse à leur donner. Son état est très grave, mais il est stable. Un jour, il semble aller un peu mieux, d'autres jours c'est l'inverse. Les médecins ne souhaitent pas se prononcer. Ses blessures sont très graves et nous ne savons pas comment son état de santé va évoluer. Même avec Schumacher, cela a pris des mois avant qu'il sorte du coma. Jean Todt a dit qu'il espérait que Michael pourrait un jour retrouver une vie normale. Un jour, j'espère que nous pourrons dire la même chose à propos de Jules. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant