Accident Bianchi : Jean Todt veut tenir compte de l'avis des pilotes

le
0
Une semaine après le terrible accident de Jules Bianchi au Grand Prix du Japon, Jean Todt, le président de la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA) a fait savoir sur RMC qu'il comptait mettre l'avis des pilotes au centre des propositions en termes de sécurité sur les circuits.

Le monde de la F1 et plus largement celui de l'automobile est encore sous le choc de l'accident du Français Jules Bianchi, le week-end dernier lors du Grand Prix du Japon à Suzuka. Jean Todt, le président de la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA) a confirmé à RMC la création d'un groupe d'experts pour faire des proposition sur la sécurité. « J'ai désigné un groupe d'experts qui va être placé sous la responsabilité du président de la commission de sécurité, qui va être constitué dans les prochains jours. J'ai demandé à ce que les équipes soient également rencontrées et que des enseignements puissent être tirés de cette triste affaire. » L'ancien manager de Ferrari souhaite également mettre le point de vue des pilotes sur les questions de sécurité en avant. « Ils ont fait des commentaires (sur la sécurité). Pour moi, c'est indispensable de tenir compte de tout ce que peuvent dire et penser les pilotes. C'est un point de vue prioritaire. Cela fera partie du panel d'experts puisqu'il y aura un représentant des pilotes dans ce panel qui devra ensuite nous faire des propositions. »

« Je suis proche du mal »

Enfin il est revenu sur l'émotion que lui a apporté cet accident dramatique. « Je suis proche du mal. Lorsqu'un pilote est victime d'un accident, ça me touche énormément. C'est l'une des raisons pour lesquelles j'ai fait de la sécurité routière une de mes priorités. Je connais la famille Bianchi depuis quelques décennies. Pas très bien ses parents, mais plus Jules car il est très proche de mon fils (Nicolas), qui est son ami et aussi son manager. Il ne l'a d'ailleurs pas quitté depuis son accident, tout comme le professeur Saillant qui est le président de la commission médicale de la FIA, de l'Institut du cerveau et de la moelle épinière, dont je suis aussi le vice-président. Ce sont donc des domaines pour lesquels nous sommes extrêmement engagés. Aujourd'hui Jules est en train de se battre au Japon, bien entouré sur le plan médical et familial. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant