Acces Valeur Pierre: l'essentiel du second trimestre

le
0

Dans un climat économique difficile dont la durée est incertaine, Acces Valeur Pierre (BNP Paribas Reim) tente de préserver des recettes locatives qui commandent sa distribution.

Pour ce faire, la société de gestion ne ménage pas ses efforts. Par exemple, il s'agit anticiper les besoins futurs de ses locataires par une renégociations des surfaces ou des conditions financières en échange d’une prorogation d’occupation des locaux, d'une remise en état des locaux vacants, voire de travaux plus lourds de verdissement. Autrement dit, "se distinguer de la concurrence sur le plan qualitatif, dans le cadre de loyers ajustés au mieux".

Malgré tout, la SCPI qui est riche d'un patrimoine de 115 immeubles, voit sa situation locative se dégrader depuis fin 2012. Son TOF atteint au second trimestre 87% contre 88,9% en moyenne sur 2012. Sa politique visant à maintenir à un bon niveau technique des actifs s'inscrit dans la perspective "d’une bonne compétitivité dans un marché très concurrentiel" et "de profiter dans les meilleures conditions d’un rebond du marché lorsqu’il se produira".

En attendant, Acces Valeur Pierre prévoit d’enregistrer "une légère érosion" de ses revenus. Concrètement et malgré le niveau du report à nouveau, la SCPI a ajusté le montant de son deuxième acompte à 6,3€ (contre 6,6€ au premier trimestre). La situation sera "réétudiée chaque trimestre".

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant