Accès de défiance sur les banques françaises 

le
0
Certains groupes essaieraient de limiter leurs expositions aux financiers hexagonaux.

La défiance qui atteint les banques françaises depuis cet été a franchi une nouvelle étape : elle commence à entamer le jugement de leurs clients et partenaires étrangers. Depuis le début de la semaine, filtrent des bruits concordants sur la volonté de certains groupes de limiter leurs expositions aux financiers hexagonaux.

L'américain match.com, nouveau propriétaire du site de rencontres Meetic, se serait ainsi ému de la sécurité de la trésorerie de sa filiale. Selon le fondateur et toujours actionnaire de Meetic, Marc Simoncini, qui s'exprimait au micro de BFM, les responsables financiers de match.com ont envoyé un e-mail ce week-end à leurs homologues français pour leur «suggérer ou imposer de bouger le cash de l'entreprise de la banque française dans laquelle on est vers une banque américaine ».

Dans un même registre, un quotidien économique chinois, le 21 Shiji Jingji Baodao, affirmait mardi que la Bank of China, l'une des quatre principales banques co

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant