Accalmie sur les prix d'assurance auto en 2016

le
1

Nombre de compagnies d'assurance ont prévu de diminuer leurs tarifs l'année prochaine.

Les automobilistes ne devraient pas voir leurs primes d'assurance s'alourdir beaucoup l'an prochain. La Macif, premier assureur auto de France, va même légèrement baisser ses tarifs en 2016, de 0,3 % en moyenne, et de 1,3 % en tenant compte du jeu des bonus dont profitent certains clients. Elle n'est pas la seule à affirmer ainsi se soucier «de préserver le budget» de ses assurés. Déjà, en septembre, la Matmut avait promis à ses sociétaires un gel de leurs cotisations, et même jusqu'à 5 % d'économies sur les voitures familiales, comme les monospaces. La Maif, elle, s'est engagée dès le mois de juin à ne pas augmenter ses prix, pour la troisième année consécutive.

Même s'ils ont relevé leurs primes beaucoup plus vite que les mutuelles ces dernières années, les assureurs traditionnels devraient aussi cette fois jouer la carte de la modération. «Les hausses devraient être quasi nulles en moyenne l'an prochain, car les clients ne les acceptent plus», relève Cyrille Chartier-Kastler, président de Facts & Figures. Toute hausse de tarifs se solde désormais chez les assureurs par une vague de résiliations, qui oblige les compagnies à renégocier avec les clients pour les garder. «Elles perdent beaucoup de temps, sans arriver à augmenter leur chiffre d'affaires», observe le spécialiste de l'assurance.

Les assureurs vont rogner sur les garanties ou élargir les franchises

Alors que la loi Hamon, entrée en vigueur le 1er janvier, risque de rendre les Français encore plus mobiles et prompts à faire jouer la concurrence, les assureurs préfèrent donc changer leur fusil d'épaule. Pour compenser l'alourdissement du coût des sinistres, notamment corporels, et l'inflation de leurs frais généraux, ils devraient plutôt rogner sur les garanties ou élargir les franchises, selon Facts & Figures. Ils pourraient surtout ajuster encore plus finement les primes en fonction du profil de risque des clients, en segmentant toujours plus leurs offres.

Axa France, par exemple, qui n'a pas encore dévoilé sa politique tarifaire 2016, prévoit de récompenser davantage les bons conducteurs, que les assureurs s'arrachent, et les assurés qui détiennent chez elle plusieurs contrats. Seuls certains automobilistes verront donc leurs primes diminuer, et d'autres constateront au contraire qu'elles s'alourdissent. D'autant que tous les assureurs ne se mettront pas au diapason. MAAF annonce ainsi une hausse de 1,4 % de ses tarifs l'an prochain, après les avoir baissés en 2014 et gelés en 2015.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp le mardi 24 nov 2015 à 08:48

    Le prix des assurances est scandaleux et personne ne le dénonce !