Accalmie sur le front de l'inflation en France

le
0
L'indice des prix a reculé de 0,1% en septembre, après un bond de +0,5% en août. La fin de la haute saison touristique a tiré les prix vers le bas.

La valse des prix a réduit sa cadence en septembre. L'indice des prix en France a reculé de 0,1% sur le dernier mois, après un bond de 0,5% en août, rapporte l'Insee. Ce ralentissement n'est pas suffisant pour faire baisser l'inflation sur un an, toujours à +2,2%.

Le chiffre de septembre a toutefois surpris à la baisse les économistes, qui tablaient sur +0,3% et +2,6% sur un an. Cette évolution ne devrait pas déclencher de hausse du salaire minimum. «Chômage élevé et faible profitabilité des entreprises: ces deux facteurs excluent pour longtemps toute pression à la hausse sur les salaires, et donc sur les prix», analyse Camille de Williencourt, économiste chez Natixis.

L'accalmie est principalement due à la baisse saisonnière des tarifs de haute saison dans le secteur du tourisme. «Les reculs saisonniers liés à la fin des vacances d'été l'emportent sur les augmentations tarifaires de rentrée», explique l'Insee. Les hébergements de vacances (-44,5%), les voya

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant