Acadomia met un gros pied dans le ballon rond

le , mis à jour à 07:02
0
Acadomia met un gros pied dans le ballon rond
Acadomia met un gros pied dans le ballon rond

Tout est déjà prêt. Les emplois du temps sont affichés sur les portes des classes et la nouvelle directrice d'école s'active dans les couloirs. Nous ne sommes pas dans un quelconque lycée, mais au centre de formation de l'AJ Auxerre. A partir du 19 septembre, les jeunes pousses du club y feront leur rentrée. Pour eux, l'AJA a conclu un partenariat avec Acadomia. En plus d'assurer les cours, l'institut privé de soutien scolaire a donné son nom au centre de formation et apparaîtra sur les maillots des jeunes.

Si Acadomia assure déjà du complément scolaire au PSG par exemple, c'est la première fois qu'il va s'occuper de la scolarité complète de jeunes footballeurs. « C'est drôle d'avoir des jeunes qui gagnent de l'argent et le rapport à l'éducation est forcément différent, détaille Philippe Coléon, directeur général d'Acadomia. Dans un cadre scolaire classique, c'est très compliqué pour ces jeunes-là à cause des horaires, des déplacements, des compétitions. On leur crée une école à eux, pour eux, chez eux. On veut juste apporter la meilleure réponse pour des enfants atypiques. » Guy Cotret, président de l'AJA, appuie : « C'est aussi ma responsabilité de président de club d'assurer à ceux qui n'auront pas un parcours professionnel de pouvoir reprendre un cursus normal. »

Chaque classe accueillera entre quatre et huit élèves de 13 à 18 ans pour des cours de mathématiques, français, histoire-géographie, espagnol, anglais mais aussi gestion administrative et prévention santé. « Pour le niveau lycée, nous sommes sur une amplitude horaire de vingt-deux heures. Les petits groupes d'élèves permettent de densifier le travail. On est sur un système de QCM pour valider ou non les acquis très rapidement. Ça nous fait gagner du temps sur tout ce qui est contrôle. On peut aussi faire de l'individuel pour ne laisser tomber personne. »

Passé par le centre de formation du Stade rennais, Baptiste Malherbe ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant