Abus sexuels : des témoignages accablants contre le père Anatrella

le
2

Vendredi, le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris , avait créé la surprise en appelant, ni plus ni moins, les victimes d'abus sexuels attribués à un certain Mgr Anatrella à porter plainte contre ce prélat. Depuis, deux victimes présumées dans les années 90 de cet homme exerçant à Paris ont accepté de témoigner ce week-end devant les caméras de TF1.

Selon la chaîne, au moins sept hommes, âgés au moment des faits de 25 à 30 ans, accusent le prêtre d'abus sexuels. 

Thérapies allant jusqu'à la masturbation, accusations de viol...Les paroles des accusateurs sont accablantes. Elles s'ajoutent aux témoignages publiés dès le 6 mai par le site Mediapart sous le titre : «Les dérives sexuelles du psy de l'Eglise» (payant). 

C'est que Tony Anatrella n'est pas un  prêtre comme les autres. Se présentant comme «psychanalyste» et «spécialiste en psychiatrie sociale», cet homme de 75 ans est consulteur au Conseil pontifical pour la famille. Il est aussi chargé de mission sur les drogues et la toxicomanie auprès du Conseil pontifical pour la pastorale des services de santé.

S'il n'est pas évêque, il bénéficie du titre de «Monseigneur» et est présenté comme influent jusqu'à Rome,

Le père Anatrella a déjà fait l'objet d'une plainte pour attouchements sexuels en 2006, classée sans suite par le parquet de Paris l'année suivante.  A l'époque, il est question de contrainte psychique, de relations malsaines mais l'enquête tourne court. 

Sur TF1, ce week-end, Stéphane, à l'époque des faits présumés un jeune homme en souffrance, évoque une «étrange thérapie» dans le cabinet parisien du père Anatrella qui débouche sur des attouchements sexuels.  «A plusieurs reprises, il m'a aussi invité à arrêter mes relations avec les femmes pour pouvoir me concentrer affectivement sur la relation avec lui (...) C'est allé jusqu'à lui me masturber et moi toucher son sexe», confie t-il sous ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 7 mois

    A 25-30 ans j'aurais accepté d'être violé par une femme mais pas par un prêtre....MDR ces journaleux écrivent n'importe quoi !!!!!!

  • frk987 il y a 7 mois

    Selon la chaîne, au moins sept hommes, âgés au moment des faits de 25 à 30 ans, accusent le prêtre d'abus sexuels. ....C'étaient donc des enfants non consentant à 25-30 ans...On est dans le DELIRE !!!!!!!!