Absolut, le moteur de Pernod Ricard aux États-Unis 

le
0
Le groupe français a réussi à relancer sa vodka, qui lui permet d'imposer ses autres alcools sur le marché le plus important des spiritueux, et aussi le plus rentable.

Pernod Ricard est en passe de réussir son pari américain. Après deux années difficiles, les ventes du numéro deux mondial des spiritueux sont enfin reparties à la hausse aux États-Unis. «Depuis juillet 2010, le chiffre d'affaires réalisé par nos 14 marques principales a augmenté de 6 % aux États-Unis, trois fois plus vite que le marché», se réjouit Paul Duffy, le patron de Pernod Ricard USA.

Le groupe français avait misé gros pour s'imposer sur le premier marché au monde pour les spiritueux, et le plus rentable. En juillet 2008, Pernod Ricard a déboursé pas moins de 5,6 milliards d'euros pour racheter la vodka Absolut, qui réalisait à l'époque près de la moitié de ses ventes aux États-Unis. «Nous sommes alors passé en première division», résume Philippe Dreano, le patron de la zone Amériques du groupe.

Cinquième opérateur sur le marché des États-Unis, Pernod Ricard a quasiment doublé de taille est s'est hissé sur le podium derrière Diageo (John

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant