Absentéisme des profs : la grogne des parents d'élèves

le
0
Ils se mobilisent contre un phénomène récurrent et plus fréquent à l'approche du week-end ou des vacances?

Il y a ces enfants de huit ans, qui ont vu défiler dix-huit enseignants en deux ans; il y a ces lycéens de terminale, qui n'ont pas de professeur de philosophie depuis le mois de décembre. La polémique sur les absences des enseignants ressurgit régulièrement, mais elle prend désormais une tournure nouvelle: les quelque 50.000 postes supprimés depuis trois ans expliqueraient, selon les syndicats enseignants, les difficultés rencontrées par les chefs d'établissement pour pallier une absence.

Du côté du ministère, on met en avant le plan pour l'amélioration des remplacements développé par Luc Chatel à la rentrée 2010: suppression du délai de carence qui laissait quatorze jours avant que le rectorat ne recherche un remplaçant, assouplissement des barrières administratives au remplacement par un enseignant d'une académie voisine... Selon la Rue de Grenelle, le vivier des remplaçants aurait été utilisé en décembre 2010 à 84%, contre 81,9% en 2009. Mais on

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant