Abrogation de la loi Taubira : Sarkozy lâché par ses soutiens

le
63
Abrogation de la loi Taubira : Sarkozy lâché par ses soutiens
Abrogation de la loi Taubira : Sarkozy lâché par ses soutiens

La réaction de Nathalie Kosciuscko-Morizet, ce lundi matin, sur Europe 1, résume à elle seule l'état d'esprit qui semble prévaloir à droite, deux jours après la proposition de Nicolas Sarkozy d'abroger la loi Taubira sur le mariage homosexuel. Car le revirement de l'ex-président de la République a du mal à passer dans son camp, jusque chez ses soutiens.

«La loi Taubira devra être réécrite de fond en comble», a lancé samedi celui qui est aujourd'hui candidat à la présidence de l'UMP devant les militants de Sens Commun, une association née dans le sillage de la Manif pour tous. Interrompu par les huées de la foule qui scandait «Abrogation ! Abrogation !», Nicolas Sarkozy a alors lâché : «Si vous préférez qu'on dise abroger la loi Taubira pour en faire une autre... En français, ça veut dire la même chose (...) Mais enfin, si ça vous fait plaisir, franchement, ça coûte pas très cher.»

QUESTION DU JOUR. Mariage gay : s'il revient au pouvoir, Sarkozy abrogera-t-il la loi Taubira ?

Le glissement lexical n'est pas passé inaperçu, suscitant ce week-end de vives critiques à gauche, mais aussi à droite. Dimanche soir, Valérie Pécresse, ancienne ministre sarzkoyste, estimait ainsi que «l'abrogation n'est pas humainement réaliste». Invitée de iTélé, la députée UMP des Yvelines a prôné une réécriture, tout en admettant ne pas savoir «ce qu'a souhaité dire» l'ancien président. Le député UMP Frédéric Lefebvre, ancien très proche de Nicolas Sarkozy, s'est lui aussi nettement démarqué : «Soyons sérieux et sincères. Cessons d'entretenir des débats d'un autre temps», a-t-il lancé.

Nathalie Kosciusko-Morizet, ex-porte-parole du candidat Sarkozy à la présidentielle de 2012, prend elle aussi ses distances. La députée UMP de l'Essonne, qui s'est abstenue lors du vote de la loi autorisant le mariage pour tous, a fait savoir lundi matin qu'elle ne suivait pas non plus l'ex-président sur la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Gary.83 le mardi 18 nov 2014 à 22:51

    Tobirat aurait mieux fait de s'occuper de ce qu'il se passe dans les prisons Françaises, plutôt que satisfaire une promesse électorale qui arrange surtout Mr P. Bergé !!

  • M7403983 le mardi 18 nov 2014 à 21:28

    Il m'avais semblé que Hollande avait été élu (51%) pas une grosse réussite ce 51 (hormis pour le pastis) ... afin de ré enchanter la France ... Nous pouvons déjà à ce jour juger d'une première approche dans le résultat !!!!!!!!!

  • f260773 le mardi 18 nov 2014 à 20:06

    @m.boiul4 : En quoi l'adoption par des couples homos serait différente de ceux hetero et engendrerait la marchandisation des enfants ?

  • mark92 le mardi 18 nov 2014 à 19:17

    C'est contre les profiteurs nons productifs. Il faut pas qu'ils puissent se reproduire ni adopter. Comme pour la gangrène djihadiste.

  • m.bouil4 le mardi 18 nov 2014 à 19:16

    l'ouverture de l'adoption par les couples de même sexe débouche inmanquablement sur la marchandisation des enfants. La loi Taubira a ouvert une brêche dans cette digue. On n'est pas là dans l'établissement à tout prix de nouveaux droits, il s'agit simplement de protéger les enfants. Je pense qu'une partie significative de l'opinion publique n'a pas mesuré cette dérive ( qui a d'ailleurs commencé dans certains pays).

  • f260773 le mardi 18 nov 2014 à 18:50

    Ni fier ni honteux juste égaux

  • Gary.83 le mardi 18 nov 2014 à 18:28

    hier "homo" était une insulte, aujourd'hui ce devrait être un honneur ??? laissez nous le temps de digérer, sans nous traiter d'homophobe !!

  • f260773 le mardi 18 nov 2014 à 17:12

    Suite : Donc, on passerait d’une discrimination implicite, à une égalité pour tous pour terminer par une discrimination explicite… Pour pouvoir faire ce retour arrière, certains préconisent que le France sorte provisoirement de la convention des droits de l’Homme. Et ces gens ne s’estime pas homophobe… curieux non ?

  • f260773 le mardi 18 nov 2014 à 17:11

    Selon les partisans de l’abrogation, l’adoption serait ouverte aux célibataires et aux couples hétérosexuels. Seuls les homos ne seraient plus autorisés à adopter. Pour rappel, avant la loi Taubira, l’orientation sexuelle des candidats à l’adoption n’étaient explicitement un motif de refus de l’agrément nécessaire pour adopter. Dans la pratique, il l’était.

  • mark92 le mardi 18 nov 2014 à 15:26

    Taubi rat restera dans les anales de la France. Sans jeux de mot.