Aboubacry Ba : "Renard a osé faire reculer Yaya Touré"

le
0

Aboubacry Ba est le monsieur foot de Canal + Afrique. Le journaliste sénégalais qui officie notamment aux côtés de Philippe Doucet dans Talents d'Afrique livre ses impressions sur cette CAN.

Commençons par la victoire des Ivoiriens, pour toi c'est un sacre logique ? Disons qu'ils sont devenus la meilleure équipe. Au départ, c'était loin d'être la meilleure sélection. D'ailleurs, c'est même loin d'être la meilleure équipe de la Côte d'Ivoire. Depuis 2006, ils ont aligné des équipes sur le papier, plus fortes. Pour la première fois depuis 2006, ils n'étaient pas favoris. Ils ont connus un après Coupe du monde délicat. Des éliminatoires très compliquées, avec notamment 4 buts encaissés face à la RDC et face au Cameroun. Ça n'a pas pris tout de suite avec Hervé Renard. Ils ont démarré sans cette étiquette de favori et ont su monter en puissance. Le groupe a pris de la confiance. Au départ, on n'attendait pas Bailly ou Kanon titulaires en défénse, Gbohouo dans les buts. La défense était d'ailleurs en difficulté au début. Puis elle est montée en puissance. Je pense d'ailleurs que la meilleure recrue d'Hervé Renard est Kolo Touré qui a stabilisé la défense.
La patte Hervé Renard, c'est ce qui a fait le succès de cette équipe ? Oui, c'est très impressionnant. Il a fait preuve de caractère surtout. Il a pris une équipe de stars, de gros égos, considérée comme la meilleure d'Afrique depuis 2006. Il est arrivé, il a bousculé des joueurs qui étaient dans leur confort. Il a pas hésité à se passer de Bamba, qui était un cadre. Il s'est débarassé de lui. il savait que le talent n'avait pas disparu mais il fallait insuffler un nouvel état d'esprit.
Il n'a pas eu peur de se confronter aux " sénateurs " de l'équipe en fait ? Il leur a dit "vous avez tout gagné en club, vous n'avez rien gagné avec votre pays. Moi, je suis champion d'Afrique. Vous m'écoutez et on va chercher ce titre."
Yaya Touré symbolise ce changement non ? Tout à fait. Renard a dans son équipe le quadruple Ballon d'or africain Yaya Touré, il l'a fait reculer. Aucun coach n'aurait osé le faire, mais il l'a replacé dans un rôle beaucoup plus défensif, ce qui est son poste original. Résultat on a retrouvé le Touré d'avant qui se met au service de l'équipe. C'était devenu une sorte de patron, il a su le bousculer. On avait quasiment oublié que Touré était un milieu défensif, comme il met 20 buts par an. Renard a su le...



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant