Abou Diaby, la bonne affaire du Mercato

le
0
Abou Diaby, la bonne affaire du Mercato
Abou Diaby, la bonne affaire du Mercato

Régulièrement blessé depuis son arrivée à Arsenal il y a neuf ans, Abou Diaby a été laissé libre par les Gunners. Même si tout le monde en doute, Football365 vous explique pourquoi le milieu de terrain français constitue la bonne pioche de ce Mercato pour un club de L1.

1- Parce qu’Abou Diaby n’est pas si fragile que ça

En énumérant la liste des blessures accumulées par Abou Diaby depuis son arrivée à Arsenal (42 au total), plus grand monde ne peut croire encore en lui. Pourtant, il faut savoir que Diaby ne s’était jamais blessé sérieusement avant de rejoindre Arsenal en janvier 2006. Que ce soit à Auxerre, le club qui l’a vu éclore au niveau professionnel, ou auparavant dans ses clubs traversés en jeunes (Aubervilliers, Red Star, PSG, INF Clairefontaine), jamais Diaby n’avait fait parler de lui autrement que pour ses exploits sur les terrains. Epargné par les blessures avant de mettre les pieds à Londres, il n’a pratiquement plus quitté l’infirmerie d’Arsenal. Le raccourci est simple mais envisageable : les Gunners lui ont porté malchance. On peut donc espérer que sous d’autres couleurs, le natif d’Aubervilliers ne se blessera plus autant.

2- Parce qu’Abou Diaby est l’un des meilleurs footballeurs au monde

Peu de footballeurs ont le talent d’Abou Diaby. Tous les joueurs qui ont un jour croisé l’immense milieu de terrain (1,91 m mais des jambes à n’en plus finir) vous le diront. Aussi bon dans les duels que juste techniquement, il dispose d’une vista exceptionnelle et d’une frappe de balle redoutable. Une impression confirmée chez les Bleus où chacune de ses performances (16 sélections) a mis tout le monde d’accord. Raymond Domenech lui promettait même un bel avenir. Mais Arsenal a tout gâché. Pourtant, on oublierait presque qu’Abou Diaby est encore jeune. A 29 ans, le vainqueur de l’Euro 2005 U19 a encore de longues années devant lui. Il lui suffira de quelques matchs et d’un enchaînement de semaines d’entraînement pour qu’il retrouve l’envie de jouer et qu’il relance une carrière en totale hibernation ces dernières années (seize matchs en Premier League depuis 2011). Le club qui pourra compter sur un Diaby revenu à son meilleur niveau ne pourra que se féliciter de lui avoir accordé sa confiance. A un moment où plus personne ne semble prêt à le faire…

3- Parce qu’Abou Diaby ne coûte rien

Pas d’indemnité de transfert, un salaire forcément revu à la baisse compte tenu de son bilan londonien : Abou Diaby est une bonne opération financière pour un club de L1. Pourquoi ne pas prendre le pari d’un recrutement à moindre frais en espérant un retour sur investissement en termes de performances et d’expérience ? Si on ne sait pas vraiment où en est Diaby physiquement, on ne peut pas se tromper sur son talent. Reste à le convaincre de revenir dans un pays qu’il a quitté en 2006 et à ne pas s’exiler dans un championnat exotique pour y faire gonfler son compte en banque.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant