Abou Anas al-Libi, légat d'al-Qaida en Libye

le
0
Grâce à ses connaissances en informatique et en systèmes de télécommunications, il avait rapidement gravi les échelons au sein du réseau al-Qaida.

Après la mort d'Abou Yahya al-Libi, numéro deux d'al-Qaida, tué en juin 2012 par un drone américain au Pakistan, son quasi-homonyme Abou Anas al-Libi, de son vrai nom Nazih Abdul Hamed al-Raghie, était le terroriste libyen le plus recherché par les États-Unis. Sa tête avait été mise à prix pour 5 millions de dollars. Abou Anas al-Libi, 49 ans, ingénieur en informatique, était recherché pour les attentats commis en 1998 à Nairobi (213 morts, dont 12 Américains, et environ 5000 blessés) et Dar es-Salaam (11 morts et plus de 70 blessés). Il a été arrêté samedi matin à Tripoli, alors qu'il rentrait chez lui après la prière de l'aube. Selon un témoin, «il était en train de garer sa voiture devant chez lui, quand il a été encerclé par trois véhicules et, avec une extrême rapidité, des hommes cagoulés ont brisé la vitre cô...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant