Abidjan : l'assaut final contre Gbagbo serait imminent

le
0
Alors que l'ONU et la France ont fait feu sur le camp Gbagbo lundi soir, les pro-Ouattara annoncent que l'attaque du palais et de la résidence du président sortant aura lieu «dans les heures qui viennent». Deux Français ont par ailleurs été enlevés dans la capitale économique ivoirienne.

o Les forces françaises autorisées à appuyer l'Onuci

L'ONU a déclaré lundi soir avoir tiré avec ses hélicoptères sur le palais et la résidence présidentiels de Laurent Gbagbo, à Abidjan. Dans le même temps, quatre hélicoptères de la force française Licorne ont tiré sur le camp militaire d'Agban, bastion de l'armée ivoirienne loyale au président sortant, comme l'a constaté un journaliste de l'Agence France-Presse. Le porte-parole de l'État-major français a précisé que les militaires français prenaient pour cibles «des casernes, des armes lourdes et des véhicules blindés». Des témoins ont enfin signalé que d'autres appareils onusiens ont tiré au moins quatre missiles sur le camp d'Akouédo (nord-est) qui abrite trois bataillons de l'armée pro-Gbagbo.


La force Licorne forte de 1650 hommes depuis lundi. Crédits photo : SCH BLANCHET/AFP

L'Élysée avait annoncé peu auparavant que les forces françaises étaient autorisées à soutenir la mi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant