Abidjan : «Des besoins urgents en denrées de base et en médicaments»

le
0
INTERVIEW - Jean K. Djoman coordonne les opérations humanitaires de l'ONG Caritas en Côte d'Ivoire. Il redoute l'apparition d'épidémies dans la capitale économique ivoirienne.

Laurent Gbagbo a été arrêté lundi. Quelle est la situation à Abidjan mardi?

La population recommence à sortir un peu, avec prudence. Mais les activités commerciales n'ont pas complètement repris - il faudra sans doute attendre la fin de semaine ou le début de semaine prochaine. Les denrées de base manquent considérablement : les nombreux pillages ont causé de fortes pénuries car Abidjan n'est plus reliée en transports aux villes intérieures qui assurent l'approvisionnement. Pour les quelques denrées qu'on arrive à trouver au marché, notamment les céréales, les prix ont été multipliés par deux, trois, parfois cinq ! En revanche l'eau a été rétablie, tout comme l'électricité.

Sur le plan médical, où en est-on ?

 


Les médicaments sont difficiles à trouver, tant à l'hôpital que dans les pharmacies privées. Crédits photo : ISSOUF SANOGO/AFP

 

Les hôpitaux sont débordés, notamment parce que le personnel médical manque. Beaucoup d'employés n'ont p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant