Aberdeen, trente ans plus tard .

le
0
Aberdeen, trente ans plus tard .
Aberdeen, trente ans plus tard .

Le Celtic, malgré un match de retard, a certes repris les devants, mais revoir Aberdeen tutoyer les sommets écossais, ça goûte autant la nostalgie que le soulagement. Parce que même si l'avenir s'annonce radieux pour les Dons, les trente dernières années du club ont été traversées comme un rollercoaster.

Flashback. 20 décembre 1983, Pittodrie Stadium. En cette nuit froide et venteuse, le père Noël est passé en avance pour les ouailles d'Alex Ferguson, pas encore fait Sir, mais déjà adoubé par l'Écosse du football. Le Aberdeen FC est sur le toit de l'Europe après avoir battu Hambourg en deux manches en finale de la Supercoupe d'Europe. Deux ans plus tard, Jim Leighton, Gordon Strachan ou Alex McLeish iront jusqu'à ravir la victoire finale en championnat, généralement réservée aux duettistes Celtic et Rangers. Ce sera d'ailleurs la dernière fois qu'un autre club que les rivaux glaswégiens montera sur la plus haute marche.

Flash forward. 21 mai 2000. Malgré une dernière victoire face à Dundee, Aberdeen ne peut éviter ce qu'on lui prédisait depuis une série de sept défaites en début de championnat : la dixième et dernière place de Scottish Premier League. Pour la première fois de leur histoire, les Dons font face à une relégation... qui finalement n'arrivera pas, le championnat s'élargissant à douze clubs, et le promu Falkirk se voyant refuser l'accès en première division écossaise faute de structures adaptées. Un sauvetage in extremis que les deux places en finale de League Cup et de Scottish Cup ne peuvent effacer des mémoires dans un club endetté jusqu'au cou à cause des travaux de son stade dans les années 90. D'autant que le club se voit éliminé dès les préliminaires de Coupe UEFA l'année suivante par le Bohemian FC. Comme un ultime affront, c'est la première fois qu'un club irlandais élimine un club écossais en compétition européenne...
Des Dandies dans un grand huit
Quinze ans plus tard, les Dandies n'ont pas retrouvé le lustre des années 80 – mais les heures noires semblent bien loin. Plus forcément habitués aux places européennes ces dernières années, Aberdeen se retrouve leader, une fois le soufflé Hamilton Academic retombé, dans un championnat d'Écosse où le Celtic n'a jamais semblé aussi accessible. Avant la dernière journée, Aberdeen était même premier, grâce à une série de huit victoires consécutives. Certes, on est loin des vingt-cinq du Celtic de la doublette Henrik Larsson-John Hartson en 2003-04, mais Aberdeen ne s'était pas imposé un tel rythme depuis... vingt-six ans.

On ne mentionnera pas le fait que la trêve hivernale est passée entre la septième et huitième victoire. Scott Brown, le gardien des Dons tient, lui, un...






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant