Abercrombie & Fitch fait de moins en moins recette

le
0
Les ventes ont décroché de 10 % depuis le début de l'année.

Les vendeurs bodybuildés d'Abercrombie & Fitch ont perdu leur sex-appeal. Les ventes, à nombre de magasins comparable, de l'enseigne, longtemps destination privilégiée des jeunes, ont décroché de 10 % depuis le début de l'année. Hollister, l'autre enseigne du groupe, plus jeune et moins chère, a vu, elle, ses ventes dégringoler de 15 %.

Les ouvertures de magasins à l'étranger ne compensent plus ce désamour. Après avoir baissé de 9 % au premier trimestre, le chiffre d'affaires du groupe a reculé de 1 % au deuxième, à 946 millions de dollars.

«Abercombie & Fitch touche le fond de la piscine, estime Yves Marin, consultant chez Kurt Salmon. Le gros problème des deux enseignes, c'est la chute de la fréquentation des magasins.» Le groupe mise pourtant beaucoup sur l'ambiance de ses boutiques, réputées pour leur obscurité, leur musique et leur parfum entêtant. Mais, à force de faire passe...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant