Abelardo-Eusébio, à la croisée des chemins

le
0
Abelardo-Eusébio, à la croisée des chemins
Abelardo-Eusébio, à la croisée des chemins

Lors de la saison 1994-1995, les coachs respectifs du Sporting Gijón et de la Real Sociedad ont passé une année ensemble au Barça. Un mix entre nouveaux arrivants et anciens de la maison catalane, où Johan Cruyff deviendra au long terme le dindon de la farce.

C'était trop beau, trop fort. Orné d'une pléiade de stars comme Ronald Koeman, Romário ou Hristo Stoïchkov, le FC Barcelone arrive avec l'étiquette de favori pour cette finale de Ligue des champions 1993-1994. La Dream Team vient tout juste d'être sacrée championne d'Espagne, et rien ne semble arrêter son train d'enfer de dix-neuf rencontres sans défaite. Mais en face, le Milan AC d'Arrigo Sacchi joue sa seconde finale de C1 consécutive. Il mago de Fusignano souhaite surprendre son monde. L'issue sera tragique pour le Barça : Massaro par deux fois, Savićević et Desailly plient l'affaire en moins d'une heure (4-0). Un coup de massue pour Johan Cruyff et ses hommes, dont Eusébio Sacristan fait partie. La rencontre à peine terminée, l'heure est déjà à la saison suivante. "Nous avons connu une transition avec de nouveaux joueurs dans l'effectif, évoque Miguel Angél Nadal. Cela était dû principalement à notre finale perdue à Athènes. À partir de là, l'équipe a commencé à se déstructurer, elle n'avait plus le même visage. Certains joueurs étaient issus de l'époque dorée de Cruyff, puis d'autres sont arrivés pour assurer le futur. C'était notamment le cas d'Abelardo." Gheorghe Hagi profite aussi de son beau Mondial US pour atterrir au Barça. Un nouvel épisode peut démarrer.

Gap générationnel, gifles prématurées


Maintenu au poste après une saison proche du doublé Liga-C1, Johann Cruyff reste un grand adepte des changements tactiques. Défense à trois, à quatre ou même à cinq, les formations du stratège batave varient en fonction des rencontres. "Nous savions que la saison était longue, confie l'oncle du Nadal tennisman. Les nouveaux joueurs devaient prendre un certain temps avant de s'acclimater à notre style de jeu. Gheorghe Hagi bien sûr, mais aussi Abelardo, Igor Korneev et d'autres joueurs de la cantera." À titre d'exemple, Abelardo commence la saison titulaire en Ligue des champions, mais ne joue que deux rencontres titulaire en Liga. Chez les jeunes, un certain Jordi Cruyff fait son apparition dans le groupe professionnel après trois saisons passées dans la réserve. Fils de, Jordi réalise son premier match plein lors d'une large victoire au Nou Camp, face à Manchester United, son futur employeur. De son côté, le récent trentenaire Eusébio…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant