Abdeslam veut rentrer en France "le plus vite possible"-Avocat

le
0
    BRUXELLES, 24 mars (Reuters) - Le djihadiste présumé Salah 
Abdeslam, arrêté vendredi dernier à Bruxelles quatre jours avant 
les attentats qui ont endeuillé la capitale belge, veut 
désormais rentrer en France "le plus vite possible", a déclaré 
jeudi son avocat à la presse. 
    "Je verrai le juge d'instruction pour qu'elle ne s'oppose 
plus elle-même à ce départ et à cette remise en France, qui 
pourra se faire, on espère (...) dans les plus brefs délais", a 
dit Me Sven Mary, à l'issue d'une audition devant la chambre du 
Conseil à Bruxelles sur le maintien en détention de son client, 
notamment, qui était absent. 
    "Il souhaite repartir en France le plus vite possible parce 
que je pense (...) qu'il veut s'expliquer en France." 
    Le dernier rescapé présumé des attentats du 13 novembre à 
Paris et Saint-Denis, qui est incarcéré à Bruges, avait dans un 
premier temps annoncé son intention de former un recours contre 
sa remise aux autorités françaises, qui en ont fait la demande 
via un mandat d'arrêt européen. 
    L'audience d'exécution du mandat d'arrêt européen est prévue 
le 31 mars à Bruxelles.  
    Salah Abdeslam est soupçonné d'avoir été une des chevilles 
ouvrières des attentats du 13 novembre, qui ont fait 130 morts, 
et d'avoir été en contact avec les commandos qui ont sévi mardi 
à Bruxelles. 
 
 (Bureau de Bruxelles avec Emmanuel Jarry à Paris, édité par 
Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant