Abdeslam préparait "quelque chose" à partir de Bruxelles-Reynders

le
0
    par Robin Emmott 
    BRUXELLES, 20 mars (Reuters) - Salah Abdeslam, arrêté 
vendredi à Bruxelles, préparait sans doute une action à partir 
de la capitale belge, a déclaré dimanche le ministre belge des 
Affaires étrangères, Didier Reynders. 
    Le chef de la diplomatie belge a appuyé ses propos par la 
découverte d'armes lourdes et les révélations sur la 
constitution d'un "nouveau réseau" autour de Salah Abdeslam. 
    D'après le procureur de Paris François Molins, le suspect 
clef des attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis a 
déclaré aux enquêteurs belges qu'il "voulait se faire exploser 
au Stade de France" mais qu'il avait "fait machine arrière". 
 ID:nL5N16R0QA  
    "L'autre information que nous avons est qu'il était prêt à 
recommencer quelque chose depuis Bruxelles", a déclaré pour sa 
part Didier Reynders qui s'exprimait dimanche lors d'une 
conférence à Bruxelles. 
    "C'est sans doute la réalité car nous avons trouvé beaucoup 
d'armes lourdes durant nos investigations et nous avons vu un 
nouveau réseau graviter autour de lui à Bruxelles", a-t-il 
expliqué. 
    Reynders a ajouté que les enquêteurs belges et français 
avaient trouvé plus de trente personnes impliquées dans les 
attaques de Paris. 
    Le Français âgé de 26 ans a été arrêté vendredi au terme 
d'une cavale de quatre mois. Sa trace s'était perdue le 14 
novembre au matin après trois contrôles routiers de routine.  
    Son nom n'était pas encore apparu dans l'enquête sur les 
attaques revendiquées par l'Etat islamique (EI) dans la salle de 
concert du Bataclan, aux abords du Stade de France et contre des 
terrasses de bars et de restaurants qui ont fait 130 morts et 
des centaines de blessés.   
     
    L'AVOCAT D'ABDESLAM VEUT PORTER PLAINTE  
    CONTRE LE PROCUREUR MOLINS   
    Légèrement blessé à une jambe lors de son arrestation 
vendredi à Molenbeek, une commune de l'agglomération 
bruxelloise, et brièvement hospitalisé, il a été inculpé de 
"participation à des meurtres terroristes et participation aux 
activités d'un groupe terroriste" et incarcéré dans une prison 
de haute sécurité de Bruges.  ID:nL5N16R0DG  
    Son avocat belge, Sven Mary, a annoncé dimanche son 
intention de porter plainte contre le procureur François Molins, 
qu'il accuse de violation du secret de l'instruction pour avoir 
divulgué ces propos. 
    "C'est une faute et je ne peux pas la laisser passer", 
a-t-il dit à la radio-télévision belge RTBF. 
    "Il y a eu manifestement une violation du secret de 
l'instruction", a-t-il insisté un peu plus tard sur iTELE. Le 
procureur "n'était pas présent, il n'a donc pas de connaissance 
de cause, il a peut-être une copie de l'audition mais il ne 
connaît pas le contexte et il se mêle dès lors d'une enquête à 
ce stade belge", a-t-il ajouté. "Je ne vois pas en quoi un 
procureur de la République doit, dans le cadre d'une instruction 
belge à ce stade-ci, communiquer."  
    Les autorités belges enquêtent de leur côté pour comprendre 
comme le fugitif a pu échapper aux services de renseignements et 
aux forces de sécurité pendant quatre mois. "Notre enquête doit 
montrer comment il a réussi à se soustraire à la police et aux 
forces de sécurité", a déclaré le Premier ministre belge, 
Charles Michel, sur RTL. 
    Frédéric Van Leeuw, procureur fédéral de Belgique, a 
souligné pour sa part sur la RTBF que le fugitif le plus 
recherché d'Europe s'était appuyé sur la solidarité d'amis et de 
voisins à Molenbeek, où il a grandi et où il tenait un bar avec 
son frère, Brahim, qui s'est fait exploser le 13 novembre au 
Comptoir Voltaire, dans le XIe arrondissement de Paris. 
 ID:nL8N13C028  
    "Il était crédible que M. Abdeslam soit resté dans la région 
bruxelloise. On est toujours partis de ce point de vue-là", a 
ajouté le procureur Van Leeuw. 
    La prochaine comparution de Salah Abdeslam a été fixée à 
mercredi prochain, selon son avocat. 
     
    VOIR AUSSI 
    Le POINT sur la capture de Salah Abdeslam  ID:nL5N16R05Y  
 
 (Nicolas Delame et Emmanuel Jarry pour le service français; 
édité par Henri-Pierre André) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant