Abdeslam dit avoir voulu se faire exploser au stade de France-Molins

le
0
    PARIS, 19 mars (Reuters) - Salah Abdeslam a déclaré samedi 
aux enquêteurs belges qu'il avait voulu se faire exploser au 
stade de France le 13 novembre mais qu'il avait finalement 
renoncé à mener à bien son projet, a déclaré le procureur de 
Paris François Molins. 
    Le Français de 26 ans, suspect-clef du commando des 
attentats de Paris et Saint-Denis du 13 novembre dernier, a été 
arrêté vendredi à Molenbeek, dans l'agglomération bruxelloise, 
par les forces de sécurité belge. 
    Il a été entendu samedi par la police avant d'être inculpé 
par la justice belge de "meurtres terroristes" et "participation 
aux activités d'un groupe terroriste".  
    Il a "affirmé qu'il - je cite - voulait se faire exploser au 
stade de France et qu'il avait fait - je cite encore - machine 
arrière", a dit François Molins lors d'une conférence de presse 
à Paris.  
    "Ces premières déclarations qu'il faut prendre avec 
précaution laissent en suspens toute une série s'interrogations 
sur lesquelles Salah Abdeslam devra s'expliquer, en particulier 
quant à sa présence dans le 18e arrondissement le 13 novembre au 
soir dès 22h", a-t-il ajouté. Il devra également s'expliquer 
"sur les raisons qui l'ont conduit à finalement abandonner sa 
ceinture explosive à Montrouge" (Hauts-de-Seine).  
     
 
 (Marine Pennetier, édité par Eric Faye) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant