Abdennour, le temps est venu

le
0
Abdennour, le temps est venu
Abdennour, le temps est venu

Alors qu'il n'a pas connu une première saison réussie en Liga et qu'il devait découvrir un nouveau club cet été, Aymen Abdennour est finalement resté à Valence. Pour montrer tout ce qu'il a dans le bide, malgré les nombreux vents contraires.

La touffe toujours aussi garnie, David Luiz a fait son retour à Chelsea. À la recherche urgente d'un défenseur central pas trop cher, les Blues ont choisi la facilité en optant pour un élément qui connaît déjà la maison. Mais ce renfort de dernière minute aurait pu être beaucoup moins chevelu. Dans les petits papiers du club londonien depuis un moment, le crâne dégarni d'Aymen Abdennour a été tout près de signer en Premier League lors de l'ultime journée du mercato. Renvoyé bouler par le Paris Saint-Germain dans un premier temps, Antonio Conte s'est en effet tourné vers Valence pour négocier un transfert. Quelques mois seulement après que Guus Hiddink a tenté le même coup. En janvier 2016, c'était plus ou moins Abdennour qui avait décliné la proposition. Cet été, "il y a eu des discussions, mais cela n'a pas abouti pour des raisons financières " selon les propos du protagoniste rapportés par Marca.

Celui qui devait partir dans le but de renflouer les caisses a donc préparé ses valises pour que dalle. Cet intérêt du champion d'Angleterre 2015 pour l'ancien Monégasque n'avait pourtant rien d'évident. Car en quittant la Ligue 1 pour Valence il y a un an, Abdennour n'a pas choisi la facilité. Et n'a pas non plus réellement convaincu pour sa première saison de Liga. Entre petits pépins physiques, fatigue et contre-performance, le Tunisien a eu du mal à prendre ses marques, lui qui sortait d'une année monstrueuse avec le club de la Principauté. Sa première rencontre de championnat est d'ailleurs marquée par un joli petit pont signé Alen Halilović.

Halilović le da la bienvenida a Abdennour https://t.co/aW4menTYTT

— Jorge (@jorgeyuoss) 12 septembre 2015

Projet quelconque et résultats décevants


Lucide, l'imposant bonhomme n'a pas nié ses difficultés dans les pages de Jeune Afrique en cours de saison, tout en rappelant son plaisir d'évoluer au pays de Cervantes : "Je sais que je peux faire mieux. J'ai connu quelques blessures qui m'ont éloigné des terrains plusieurs semaines, ce qui a…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant